Les pylônes de Prangins seront bientôt démontés

MétrologieLes antennes de l’émetteur fédéral de métrologie disparaîtront du paysage durant le mois de?septembre.

Les antennes de Prangins ont été mises hors service au début de l'année.

Les antennes de Prangins ont été mises hors service au début de l'année. Image: Alain Rouèche-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’horloge atomique de Prangins a été réduite au silence au début de l’année. Les antennes qui transmettaient l’heure exacte aux horloges d’Europe depuis quarante-cinq ans seront mises au rancart et les deux mâts métalliques rouge et blanc seront démontés. Les travaux préparatoires ont débuté. Le chantier lui-même démarrera début septembre et durera environ un mois.

Ces installations sont vétustes. Selon l’Office fédéral de métrologie, chargé de leur gestion, il aurait fallu investir près de 2 millions de francs pour un assainissement complet du site. Et encore 4 millions dans une dizaine d’années, pour remplacer tout l’équipement. Les travaux de démolition coûteront 250?000?francs à la Confédération.

Le démontage des deux géants d’acier constituera le point fort et spectaculaire du chantier. Ces pylônes finiront à la ferraille et le réseau de cuivre enterré sera recyclé. Avec l’élimination de ce champ d’antennes disparaîtra un symbole national, puisque l’émetteur avait la responsabilité de fournir l’heure ultraprécise à des centaines d’horloges en Europe, dont celles de nombreuses écoles et de 260 clochers d’église. Pour la région de La Côte, ce sont deux imposantes pièces de son patrimoine moderne qui disparaîtront. (24 heures)

Créé: 16.08.2012, 11h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...