Passer au contenu principal

Rémy Pagani: «L'Opéra des Nations est un Stradivarius!»

Inaugurée à deux pas de la place des Nations, la nouvelle maison lyrique genevoise, tout en bois, est superbe et éphémère.

Le contentement se lisait sur tous les visages lorsque, mardi matin, les portes de l'Opéra des Nations (ODN) se sont ouvertes à la presse. «Rien n'est trop beau pour le Grand Théâtre!» s'est exclamé le magistrat en charge de la culture à la Ville de Genève Sami Kanaan.

«Cette réalisation est la preuve que lorsque des synergies se concrétisent, lorsque des rêves se matérialisent, nous sommes capables de créer, à Genève, un objet unique en dix mois, un lieu magique, novateur et hors du commun», a renchéri Lorella Bertani, présidente de la Fondation du Grand Théâtre qui possède l'ouvrage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.