Passer au contenu principal

FootballGiorgio Contini: «L’objectif est atteint»

Face à un valeureux Stade Nyonnais, le Lausanne-Sport s’est fait une petite frayeur avant de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de Suisse (3-1).

Même si le LS a souffert, samedi à Nyon, Giorgio Contini s’est dit satisfait de cette première sortie officielle de son équipe depuis la promotion en Super League.
Même si le LS a souffert, samedi à Nyon, Giorgio Contini s’est dit satisfait de cette première sortie officielle de son équipe depuis la promotion en Super League.
KEYSTONE

Giorgio Contini, avez-vous eu un peu peur lorsque Stade Nyonnais a pris l’avantage à un gros quart d’heure de la fin?

Sincèrement non. C’était un classique match de Coupe contre un adversaire de catégorie inférieure qui a bien joué et lutté avec ses armes. Au moment où on encaisse cette ouverture du score, le plus important pour nous était de ne pas se désunir et de continuer à appliquer notre plan de jeu. C’est ce que nous avons fait et ce qui nous a permis de finalement nous imposer. Cela dit, nous aurions pu vivre une rencontre beaucoup plus tranquille si nous étions parvenus à concrétiser l’une ou l’autre de nos occasions en 1re mi-temps.

Au niveau du rythme et de l’intensité, le LS a mis un peu de temps avant de trouver la bonne carburation…

Logique, car le moment était délicat. Nous n’avions plus joué le moindre match officiel depuis longtemps et il est donc normal que mes joueurs ne soient pas encore à 100%. Mais nous allons progressivement nous en rapprocher, et dans cet ordre d’idées, les 90 minutes difficile livrées contre Stade Nyonnais nous seront utiles.

Tout s’est joué en trois minutes. Comment les avez-vous vécues?

Après avoir pris l’avantage, notre adversaire a probablement connu une petite baisse de concentration dont nous avons su parfaitement profiter pour tout de suite égaliser. Ensuite, nous avons continué sur cette lancée pour prendre l’avantage. A tous les niveaux, les instants qui suivent un but sont délicats à gérer psychologiquement. Un détail que nous avons bien maîtrisé.

Et vos deux buteurs maison ont une nouvelle fois fait la différence…

Je suis content pour Andi (Zeqiri) et Aldin (Turkes). Ils sont des valeurs sûres, mais marquer est toujours important pour le moral et la confiance d’un attaquant. Après ses deux matches avec l’équipe de Suisse M21, Andi était un peu fatigué, raison pour laquelle je ne voulais pas l’utiliser plus d’une mi-temps. Avec son entrée, j’ai aussi changé un peu notre système de jeu, ce qui s’est avéré bénéfique.

Le LS est-il prêt pour le championnat?

Oui, même s’il nous manque encore le rythme de la Super League, je suis confiant dans le fait que nous allons réussir une bonne saison, avec le maintien comme principal objectif. Même si j’attends encore quelques renforts, je suis pour le moment satisfait de l’effectif à ma disposition. Des jeunes comme Lukembilla et Rochat - ce dernier dans une position sur le côté droit qui n’était pas la sienne - m’ont montré que je pourrai compter sur eux. Ils auront bien d’autres occasions de montrer leurs qualités, cette saison.

Cette première sortie du LS dans le costume d’une équipe de Super League vous a donc satisfait?

Oui. L’objectif était de se qualifier et nous l’avons atteint. Il y a bien sûr encore pas mal de choses à corriger et à améliorer, mais nous sommes sur la bonne voie, j’en suis certain. Là, nous avons maintenant encore une semaine de travail pour encore progresser avant d’affronter Servette.

1 commentaire
    Point de vue

    Depuis quelques semaines on assiste à la grande lessive au LS tant au niveau des joueurs que des responsables et cadres de cette équipe. C’est pas les quelques transferts de deuxième ou troisième choix qui vont rendre cette équipe vraiment compétitive et attirer la sympathie des fans du LS. Messieurs d’INEOS il est plus que temps d’assumer vos responsabilités et d’offrir à son entraîneur les moyens de maintenir le LS en super League. Quant à la communication du club par son nouveau directeur sportive celle-ci est catastrophique voir inexistante.