Passer au contenu principal

ClimatGreenpeace et le WWF demandent des mesures contraignantes

Les deux organisations avancent que les mesures pour inciter les établissements financiers à réduire leurs émissions sur une base volontaire ne suffisent plus.

Les résultats du test de compatibilité montrent que les banques et les assurances continuent d’alimenter le réchauffement climatique, a réagi Greenpeace dans un communiqué. (image d’illustration)
Les résultats du test de compatibilité montrent que les banques et les assurances continuent d’alimenter le réchauffement climatique, a réagi Greenpeace dans un communiqué. (image d’illustration)
KEYSTONE

Le secteur financier suisse alimente la crise climatique, dénoncent Greenpeace et le WWF lundi après la publication des résultats du test de compatibilité climatique PACTA. Les deux organisations demandent des mesures politiques pour contraindre les établissements financiers à des investissements durables.

Les résultats du test de compatibilité montrent que les banques et les assurances continuent d’alimenter le réchauffement climatique, a réagi Greenpeace dans un communiqué. Les inciter à réduire leurs émissions sur une base volontaire ne suffit plus.

Il est inacceptable que les banques, les assurances, les caisses de pensions et les gestionnaires d’actifs ne prennent pas leur responsabilité, renchérit le WWF. Des mesures politiques doivent être prises au plus vite pour contraindre le secteur financier à rendre ses investissements plus respectueux du climat, estiment les deux organisations.

Le mouvement de la Grève du climat demande que les résultats individuels des 179 institutions financières testées soient publiés. Les objectifs et les promesses de durabilité ne garantissent pas une politique plus respectueuse du climat, selon lui.

Le mouvement a envoyé un questionnaire à plus de 100 établissements financiers en juillet pour connaître les émissions de gaz à effet de serre et la trajectoire climatique des flux financiers. Les résultats de ce sondage seront publiés le 1er décembre.

ATS/NXP