Cyberincidents: Berne peaufine sa stratégie

InternetLe Conseil fédéral veut rendre obligatoire la déclaration des incidents touchant les infrastructures critiques.

La stratégie nationale contre les cyberrisques prévoit l'examen d'obligations de notifier.

La stratégie nationale contre les cyberrisques prévoit l'examen d'obligations de notifier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La déclaration des cyberincidents affectant la sécurité des infrastructures critiques pourrait devenir obligatoire. Le Conseil fédéral a adopté vendredi un rapport sur le sujet et confié des mandats pour approfondir la question d'ici à la fin de 2020.

Il n'existe pas en Suisse d'obligation générale de signaler les cyberincidents. Les informations portant sur des infrastructures critiques telles que l'approvisionnement en énergie, la télécommunication et les secteurs des finances et des assurances s'échangent sur une base volontaire via la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI).

Vu l'évolution rapide des cyberrisques, cela ne suffit peut-être pas pour identifier à temps les menaces dans tous les secteurs. La stratégie nationale contre les cyberrisques prévoit donc l'examen d'obligations de notifier dans ce domaine. Le Conseil national a demandé au gouvernement un rapport sur le sujet.

Quatre solutions

Selon le document, quatre solutions sont envisageables. Il serait possible d'introduire une centrale d'enregistrement des incidents affectant la sécurité, d'étendre et de renforcer les points de contact entre les secteurs, de prévoir des points de contact décentralisés et une centrale d'enregistrement des cyberincidents ou de renoncer à une obligation de déclarer.

Selon le Conseil fédéral, il est essentiel de clarifier si les cyberincidents doivent être annoncés à un point de contact séparé ou s'il faut compléter les points de contact sectoriels partiellement existants pour le signalement des incidents de sécurité. Il faut aussi évaluer le seuil à partir duquel les incidents doivent être déclarés, les délais à respecter, la possibilité de déclarations anonymes et de sanctions en cas de non-respect de l'obligation.

Le Conseil fédéral a chargé le Centre de compétences pour la cybersécurité du Département de la défense et l'Office fédéral de la protection de la population de clarifier ces questions en collaboration avec les autorités concernées et les milieux économiques. Une extension des obligations générales de déclarer les défaillances concernant les infrastructures critiques sera également examinée.

Un projet devra être remis au Conseil fédéral d'ici à la fin de 2020. Il rendra alors les décisions de principe sur les futures obligations. (ats/nxp)

Créé: 13.12.2019, 13h34

Articles en relation

Internet sera gratuit sur les grandes lignes CFF

Transport Dans quelque 2500 trains, il sera possible de surfer gratuitement d'ici à la fin de 2020. Un appel d'offres pour les opérateurs mobiles sera lancé. Plus...

Il escroquait les gens sur internet

Valais Un Français domicilié dans le canton de Vaud a été démasqué pour escroquerie. L'homme vendait des objets sur le net, encaissait les sous, mais n'envoyait pas la marchandise. Plus...

La cybercriminalité inquiète toujours plus

Suisse Un «Cyber baromètre» révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. L'enquête montre aussi un manque de protection numérique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...