Facebook, Google, Twitter contre l'extrémisme

Etats-UnisLes géants du web et des réseaux sociaux ont dit au Congrès américain qu’ils mettaient tout en oeuvre pour lutter contre la diffusion d’idées extrémistes et le recrutement, par le biais de leurs plateformes, de terroristes.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Google, Facebook ou encore Twitter aident des millions de personnes à travers le monde à entrer en contact. Or, on le sait, c’est notamment par ces plateformes que les terroristes se mettent en lien, s’organisent. D’où la nécessité pour ces entités de ne pas permettre de telles utilisations de leurs services. Les représentants de plusieurs de ces géants ont expliqué au Congrès américain cette semaine comment ils s'y prenaient pour mettre un terme à de telles dérives. (nxp)

Créé: 18.01.2018, 15h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...