Gare aux virus… pour voitures

HackingLe piratage informatique ne se limite pas aux ordinateurs. Il visera bientôt les automobiles et les avions, avertit Alberto Sangiovanni-Vincentelli, spécialiste mondial de l’internet embarqué.

Bourrées d'électronique et toujours plus conectées, les voitures sont vulnérables aux attaques informatiques.

Bourrées d'électronique et toujours plus conectées, les voitures sont vulnérables aux attaques informatiques. Image: archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après les virus visant les ordinateurs, des virus infecteront les voitures?

Alberto Sangiovanni-Vincentelli: Oui, absolument. Les automobiles vont être toujours plus connectées, à la manière d’un ordinateur ou d’un téléphone mobile, et seront donc plus vulnérables.

Comment un maliciel peut-il infecter le système d’une voiture?

Par wi-fi, ou lorsque vous branchez votre smartphone à l’ordinateur du véhicule. Ce sont des portes d’entrée pour les virus qui peuvent ensuite influencer tous les systèmes embarqués. Une clé USB connectée à l’autoradio peut aussi être un vecteur. La contamination pourrait être massive, comme sur les ordinateurs. Il n’y a aucune différence.

«On sait que les voleurs peuvent déjà pirater le système d’ouverture électronique des véhicules, mais là, ça va plus loin.»

Oui, les attaques malveillantes peuvent interférer avec le système de freinage, contrôler le volant, enclencher ou éteindre le moteur. Des expériences ont été menées à l’Université de San Diego et de Washington et c’est tout à fait faisable. Les chercheurs sont même parvenus à programmer un virus qui s’efface et ne laisse aucune trace après avoir provoqué un accident.

Il y a des cas de piratages concrets?

A ma connaissance aucun cyber-criminel ne l’a fait pour l’instant, car personne n’a encore trouvé comment se faire de l’argent avec ces méthodes. Mais ça va arriver. D’autant qu’il est plus facile aujourd’hui de pirater une voiture qu’un ordinateur portable.

Quelles seront les autres cibles de ce nouveau piratage?

Dans le domaine des transports, les avions sont également une cible de choix. On peut aussi penser aux systèmes qui contrôlent les réseaux électriques, la distribution d’eau. Chaque infrastructure contrôlée par un ordinateur est vulnérable. L’informatique médicale est également exposée. Certains malades ont le corps couvert de capteurs pour évaluer leur niveau de santé et permettre une intervention rapidement lors de défaillances cardiaques par exemple. En prenant le contrôle d’un de ces systèmes, vous pouvez tuer quelqu’un.

Durant votre carrière vous avez assisté au déploiement d’internet, la révolution mobile. Quelle sera la prochaine étape?

Nous allons évoluer dans un «essaim sensoriel». L’utilisateur ne se baladera plus avec un terminal portable, laptop, tablette, smartphone ou autre, mais sera constamment connecté au réseau par des capteurs de diverses natures disséminés dans l’environnement. Aujourd’hui, vous enregistrez cette interview sur un dictaphone. A l’avenir, des microphones placés dans la salle enverront directement notre conversation vers votre poste de travail. D’ici 2025, il y a aura 1'000 objets connectés au net pour chaque personne. Avec toutes les questions de sécurité que cela implique. Connecté rime avec vulnérabilité.

(nxp)

Créé: 22.06.2012, 14h39

Alberto Sangiovanni Vincentelli occupe la chaire de Génie électrique et Science informatique (EECS) à l’Université de Berkeley, en Californie. Il a donné une conférence jeudi à l’EPFL dans le cadre de la Journée de la Recherche Informatique et Communication.

Articles en relation

Flame a reçu l'ordre de disparaître

Virus informatique «A la fin de la semaine dernière, certains centres de commande de Flame ont envoyé un nouvel ordre à plusieurs ordinateurs contaminés», a indiqué la société de sécurité informatique Symantec. Plus...

Le virus anti-Mac vole de l'argent... à Google

Piratage Un maliciel visant les ordinateurs d’Apple a pour effet d’intercepter des recettes publicitaires qui devraient revenir à Google. Plus...

La religion expose plus que le porno aux virus informatiques

Technologies Les sites à thématiques religieuses ou idéologiques ont trois fois plus de chance d'être infectés avec des lignes de codes introduites par des pirates que les sites «pour adultes». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.