JO de Pyeongchang: cyberpirates déjà actifs

InternetUn rapport affirme que des hackers tentent de s'introduire dans les ordinateurs des organisations grâce à des logiciels malveillants.

Des cyberpirates auraient déjà tenté d'obtenir des mots de passe ou des informations financières.

Des cyberpirates auraient déjà tenté d'obtenir des mots de passe ou des informations financières. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les organisations associées aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, qui débutent le 9 février, sont déjà la cible de cyberpirates. C'est ce qu'affirme dans un rapport la société de sécurité informatique McAfee.

Les pirates tentent de s'introduire dans les ordinateurs de ces organisations grâce à des logiciels malveillants et tenteraient ainsi d'obtenir des mots de passe ou des informations financières, affirme le rapport qui a été publié samedi.

McAfee précise que plusieurs sociétés en lien avec le hockey sur glace, ont reçu un faux message électronique à partir du 22 décembre, censé émaner du centre anti-terroriste sud-coréen.

Conséquences désastreuses

«La majorité de ces organisations ont un lien quelconque avec les jeux Olympiques, comme fournisseur d'infrastructure ou comme soutien», expliquent les chercheurs, ajoutant que «les assaillants semblent ratisser large».

En octobre, des chercheurs de l'université de Californie avaient déjà estimé qu'une attaque informatique contre les JO, cible de choix pour les pirates, pourrait avoir des conséquences désastreuses pour cet événement sportif planétaire.

Il existe «un nombre croissant d'opportunités de manipulations numériques alors que le monde du sport utilise les nouvelles technologies pour améliorer les entrainements des athlètes, enrichir l'expérience des fans et même aider les arbitres à déterminer des résultats», avaient-ils alors affirmé.

Selon les chercheurs, des «hackers» pourraient créer des dégâts en infiltrant les systèmes informatiques ou d'affichage du score d'un stade. Ils pourraient également révéler des informations confidentielles sur les athlètes, ou viser les fans ou les moyens de transports. (si/nxp)

Créé: 07.01.2018, 21h47

Articles en relation

Le rêve olympique d'un conseiller national

Bobsleigh Parlementaire st-gallois, Marcel Dobler mène également une carrière de sportif d'élite. Son but: Pyeongchang. Plus...

Séoul répond à la main tendue de Kim Jong-un

Péninsule coréenne La Corée du Sud a accepté de discuter avec son voisin du Nord, notamment au sujet de son éventuelle participation aux JO de Pyeongchang. Plus...

Cinq «Suisses» dans le Team USA pour les J.O

J.O Pyeongchang Cinq joueurs de National League figurent en effet dans la première sélection américaine dévoilée lundi et qui sera complétée par deux gardiens supplémentaires prochainement. Plus...

61% des billets pour Pyeongchang vendus

JO 2018 Les épreuves de ski alpin sont les plus demandées. Le 81% des billets a été vendu dans ce domaine. Plus...

Inauguration de la ligne à grande vitesse des Jeux

Corée du Sud À deux mois du début des JO d'hiver, une nouvelle liaison ferroviaire relie désormais PyeongChang à Séoul en moins d'une heure trente. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...