Le facteur prend de l'altitude

LausanneL'EPFL a mis au point un drone capable de transporter un colis de 500 grammes sur une distance de deux kilomètres.

Kornatowski Przemyslaw, développeur de l'appareil, en pleine démonstration.

Kornatowski Przemyslaw, développeur de l'appareil, en pleine démonstration.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des chercheurs de l'EPFL ont développé un drone capable de transporter des colis de 500 grammes sur deux kilomètres. Muni de quatre hélices, l'appareil est doté d'une armature pliable inspirée des origamis.

Le drone peut livrer des lettres, des aliments ou des médicaments en utilisant les itinéraires les plus rapides sans se soucier du trafic, indique mardi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il est par ailleurs programmé pour éviter les obstacles. Concrètement, c'est le drone qui devient le paquet. Il enveloppe la cargaison qu'il va transporter. Sa cage en fibre de carbone pliable le protège des chocs et des chutes et un mécanisme de sécurité arrête les hélices dès que l'on ouvre la cage.

Dans un sac

Son design est inspiré des origamis. L'armature se plie et se déplie en seul mouvement. Une fois aplati, l'engin a un volume réduit de 92% et peut se glisser dans un sac à dos, poursuit la haute école. Côté distance, le multicoptère transporte des cargaisons de 500 grammes sur deux kilomètres.

Environ 150 vols de livraison ont été effectués avec succès à l'EPFL cet été. «Nous recherchons des moyens d'augmenter la charge utile du drone et d'améliorer son autonomie et sa capacité à détecter et à éviter les objets», précise dans le communiqué Kornatowski Przemyslaw, qui a développé l'appareil.

A noter que l'engin peut être traqué en temps réel et qu'une fois sa livraison déposée, il revient à son point de départ. Le drone a été conçu au Laboratoire des systèmes intelligents et est financé par le Pole de Recherche Nationale (PRN) Robotique. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2017, 12h22

Articles en relation

Débutants ou confirmés, les passionnés du drone ont convergé vers l’EPFL

Lausanne Tout ce que vous vouliez savoir sur l’aéronef a été présenté de vendredi à dimanche sur le campus lausannois. Plus...

L'EPFL lance les «Drone Days» ce week-end

Technologie Courses de drones, conférences et initiations: l'EPFL voit grand pour cette première édition consacrée à l'engin volant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...