Amazon réclame un couloir aérien distinct pour les drones

Usage commercialLe géant américain de la distribution en ligne souhaite une zone spécifique aux drones commerciaux dans l'espace aérien de demain.

Amazon aimerait une zone aérienne entre 60 et 120 mètres réservée aux drones commerciaux automatisés pour effectuer des livraisons.

Amazon aimerait une zone aérienne entre 60 et 120 mètres réservée aux drones commerciaux automatisés pour effectuer des livraisons. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un dirigeant d'Amazon a livré mardi sa vision de l'espace aérien de demain, où il voudrait réserver une zone spécifique aux drones commerciaux. Le géant américain de la distribution en ligne espère devenir lui-même un acteur majeur dans l'utilisation commerciale des drones, qu'il ambitionne d'utiliser pour des livraisons rapides de petits colis (projet «Prime Air»).

Gur Kimchi, vice-président en charge du projet Prime Air, a appelé mardi lors d'une conférence organisée en Californie par la Nasa à créer une zone aérienne de «transit à haute vitesse», dans un couloir allant de 200 à 400 pieds d'altitude (61 à 122 mètres), pour les drones les plus automatisés et les mieux équipés, notamment pour éviter les collisions. C'est ce type de drones qu'Amazon espère pouvoir utiliser pour ses livraisons.

Le projet qu'il a présenté prévoit qu'en dessous, jusqu'à 200 pieds, l'espace aérien serait réservé aux drones moins sophistiqués, ainsi que pour ceux utilisés notamment pour de la vidéographie ou des inspections.

Zone tampon

Une zone interdite au vol pour les drones sauf en cas d'urgence («no fly zone»), située entre 400 et 500 pieds (jusqu'à 152 mètres), servirait de tampon de sécurité entre ces appareils et la majorité des avions à usage civil ou militaire qui opèrent généralement au-dessus de 500 pieds d'altitude. Cette zone tampon s'étendrait aussi autour des aéroports.

«Etant donné la rapide croissance du secteur des appareils sans pilotes à bord, Amazon pense que l'environnement le plus sûr et le plus efficace pour les drones -d'un usage récréatif aux flottes sophistiquées évoluant au-delà du champs de vision de l'opérateur- est un espace aérien civil distinct en dessous de 500 pieds», affirme le groupe dans un document détaillant son projet et consulté par l'AFP.

Règles pas adaptées

Amazon s'est plaint à plusieurs reprises dans le passé des règles imposées à l'usage des drones aux Etats-Unis, réclamant des changements importants.

L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) est en train de finaliser une réglementation qui ne permettrait aux drones commerciaux de voler que s'ils restent dans le champ de vision de ceux qui les commandent depuis le sol.

(cht/afp/nxp)

Créé: 29.07.2015, 07h20

Articles en relation

Amazon surprend avec un bénéfice au 2e trimestre

Résultats L'entreprise de commerce en ligne a réalisé une progression en ce début d'année, grâce notamment aux ventes en Amérique du Nord. Plus...

Amazon visé par une nouvelle enquête sur les livres numériques

Concurrence Soupçonné de pratiques anticoncurrentielles, Amazon est une nouvelle fois visé par une enquête de Bruxelles. Plus...

Amazon modifie ses pratiques fiscales en Europe

Distribution Le géant américain de la distribution Amazon va désormais déclarer ses revenus dans quatre grands pays européens, et bientôt le faire en France. Plus...

Les plus belles photos du monde prises par des drones

Concours Le site Dronestagram vient de publier la liste des vainqueurs de la compétition des plus belles photos prises à l'aide d'un drone. Les voici pour le plaisir des yeux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...