Amazon teste ses drones de livraison

Royaume-UniAmazon va mener une série de tests sur ses drones de livraison au Royaume-Uni.

Des drones de livraison d'Amazon vont être testés au Royaume-Uni, selon un partenariat annoncé lundi 25 juillet 2016. (Image non datée fournie par Amazon)

Des drones de livraison d'Amazon vont être testés au Royaume-Uni, selon un partenariat annoncé lundi 25 juillet 2016. (Image non datée fournie par Amazon) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant américain du commerce en ligne Amazon a annoncé lundi 25 juillet un partenariat avec le gouvernement britannique en vue de faire avancer son projet de livraison de petits paquets par des drones.

Le partenariat vise à comprendre comment les drones peuvent être utilisés de manière sûre et fiable, ainsi qu'à mieux identifier les réglementations à mettre en place, a-t-il précisé dans son communiqué.

Concrètement, Amazon a obtenu du Royaume-Uni l'autorisation de faire trois nouveaux types d'essais: faire voler des drones qui ne sont plus à portée de vue de leur opérateur dans des zones rurales et suburbaines, faire opérer par une seule personne plusieurs drones hautement automatisés, et tester les performances de capteurs censés permettre aux appareils d'identifier et d'éviter des obstacles.

Créer des emplois

Cette série de tests «amène Amazon un peu plus près de notre objectif d'utiliser des drones pour livrer des paquets en 30 minutes en toute sécurité aux consommateurs au Royaume-Uni et partout ailleurs dans le monde», s'est félicité Paul Misener, un vice-président du groupe américain cité dans le communiqué.

Il affirme que cela «améliorera l'expérience des consommateurs, créera de nouveaux emplois dans un secteur à la croissance rapide, et marquera le début de nouvelles méthodes de livraison durables afin de satisfaire la demande future».

«Ces tests par Amazon nous aiderons à rassembler des informations pour notre politique et notre approche future», a commenté de son côté Tim Johnson, un responsable de l'autorité britannique de l'aviation civile (CAA).

Lenteur juridique américaine

Amazon avait évoqué pour la première fois en 2013 un projet de livraison rapide de petits colis chez ses clients avec des drones automatisés, mais s'est plaint à plusieurs reprises de la lenteur des Etats-Unis à mettre en place des règles encadrant l'utilisation commerciale de ces appareils.

Le ciel américain a finalement été ouvert fin juin aux drones à usage commercial, mais cette réglementation s'applique seulement aux drones de moins de 25 kilos et stipule qu'ils doivent rester dans le champ de vision de ceux qui les commandent.

Comme Amazon, le groupe de distribution américain Wal-Mart a dit étudier de possibles livraisons à domicile par drones mais il envisage aussi de les utiliser pour transporter des achats du magasin jusqu'à la voiture du client sur le parking ou surveiller l'extérieur de ses centres de distribution.

Le groupe internet américain Alphabet (ex-Google) ou le géant chinois du commerce en ligne Alibaba ont également manifesté leur intérêt pour ces engins.

(afp/nxp)

Créé: 26.07.2016, 06h43

Articles en relation

Amazon va investir 3 milliards de dollars

Inde L'entreprise américaine de commerce en ligne voit dans le pays asiatique «un immense potentiel». Plus...

Amazon démarre 2016 en beauté

Résultats Le géant américain de la distribution en ligne est toujours dopé par ses services de cloud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...