Apple jugé coupable de violer des brevets

iPhoneLe groupe informatique américain a été jugé coupable de violations de brevets avec son téléphone iPhone aux Etats-Unis, selon un document de justice publié jeudi.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jury du Delaware (nord-est) a estimé que le groupe à la pomme avait violé trois brevets appartenant à la société MobileMedia Ideas, qui avait porté plainte contre lui en mai 2010. Les brevets en question concernent des technologies liées à la réception d'appels, ainsi que le design d'un appareil précurseur des smartphones, doté notamment d'un appareil photo et d'un processeur, dont l'invention a été reconnue en 2003.

MobileMedia Ideas est une ferme à brevets, une société qui s'est spécialisée dans l'exploitation de brevets. Elle indique sur son site internet en détenir «plus de 300», liés pour la plupart à la téléphonie mobile. Elle compte parmi ses fondateurs deux concurrents d'Apple, le finlandais Nokia et le japonais Sony.

Les grands groupes technologiques se sont lancés ces dernières années dans une véritable «guerre des brevets», à coup de plaintes devant les tribunaux du monde entier.

Apple a récemment passé un accord lui permettant de faire la paix avec le taiwanais HTC, mais reste engagé dans un bras de fer judiciaire avec le sud-coréen Samsung dans plusieurs pays, avec des résultats jusqu'ici très variables. (afp/nxp)

Créé: 13.12.2012, 21h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.