Le projet secret d'Apple autour du diabète

SantéLa marque à la pomme travaille sur une nouvelle technologie via des capteurs pour améliorer le suivi de la maladie.

La technologie sur laquelle travaille Apple permettrait au diabétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts. (Photo d'illustration)

La technologie sur laquelle travaille Apple permettrait au diabétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant informatique Apple développe depuis plusieurs années, et dans le plus grand secret, une technique destinée à considérablement faciliter le suivi du diabète via des capteurs, a rapporté mercredi la chaîne américaine CNBC.

Selon CNBC, qui dit se baser sur trois sources sans citer leurs noms, le projet s'inscrit dans une idée lancée par l'emblématique fondateur de la marque à la pomme, Steve Jobs, qui envisageait d'utiliser des objets comme une montre connectée pour mesurer différents signes physiologiques, dont la glycémie.

Une telle technique permettrait au diabétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuellement la règle, de se piquer régulièrement le bout des doigts.

CNBC affirme que le projet est devenu une réalité voici plus de cinq ans - Steve Jobs étant lui décédé en 2011 - et qu'il est maintenant suffisamment avancé pour qu'Apple procède à des essais de faisabilité et se penche déjà sur les questions de régulation.

Le projet disposerait d'une équipe dédiée qui comprenait une trentaine de personnes début 2016 et qui est basée à bonne distance - plusieurs kilomètres - du siège du groupe de Cupertino (Californie).

Une technologie avec les montres «Apple Watch» ?

Une telle technique, qui se baserait notamment sur des capteurs optiques et impliquerait probablement les montres «Apple Watch» lancées en 2015, placerait directement Apple sur un terrain déjà exploré depuis plusieurs années par Google puis sa maison mère, Alphabet.

Alphabet, qui développe aussi un projet de lentilles connectées avec le groupe suisse Novartis, a lancé fin 2016 une coentreprise avec le laboratoire français Sanofi afin de concevoir des objets connectés pour suivre cette maladie. Le groupe en question, Onduo, a annoncé de premiers produits d'ici deux ou trois ans.

Les grands laboratoires comme Sanofi sont confrontés à une érosion de leurs ventes de traitements du diabète face à une concurrence de plus en plus rude. (afp/nxp)

Créé: 13.04.2017, 03h20

Articles en relation

Le trésor caché des 50 plus grands groupes US

Évasion fiscale Apple, Microsoft et consorts stockent quelque 1600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux. Plus...

La montre connectée peine à convaincre

Baselworld Pour la haute horlogerie, la «montre intelligente» dans sa forme actuelle, à l'instar de l'Apple Watch, doit améliorer ses problèmes de consommation d'énergie ou de lisibilité. Plus...

Apple investit plus de 500 millions en Chine

Recherche La marque américaine, à la peine sur le marché chinois, va ouvrir quatre centres de recherche. Plus...

Apple victime d'un chantage par des hackers

Internet Des hackers prétendent pouvoir effacer les contenus de 300 millions de comptes iCloud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.