C'est prouvé, Facebook rend malheureux

Réseaux sociauxSuivre la vie des autres sur les réseaux sociaux rend envieux, révèle une étude américaine

A en croire les photos qu'ils publient, vos amis sont forcément plus chanceux que vous...

A en croire les photos qu'ils publient, vos amis sont forcément plus chanceux que vous... Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tous vos amis sont plus beaux, plus riches et passent de plus belles vacances que vous. La preuve? Vous l'avez en photo chaque jour sur Facebook, où lesdits amis dévoilent des images soigneusement choisies sur lesquelles ils posent tout sourire.

A force, vous vous résignez: c'est clair, le reste du monde est plus heureux que vous. Un phénomène prouvé par des chercheurs d'une université américaine, qui ont basé leurs recherches sur 425 étudiants passant en moyenne cinq heures par semaine sur Facebook, rapporte le site duDaily Mail.

«La vie est injuste»
En leur posant des questions sur leur perception de la vie et de leurs amis, les chercheurs ont découvert que plus les jeunes passent d'heures sur Facebook, plus ils pensent que les autres sont plus heureux qu'eux, et affirment que «la vie est injuste».

Encore pire, ces résultats s'accentuent dès que les utilisateurs comptent beaucoup «d'amis» qu'ils ne connaissent pas dans la vraie vie. Même la vie d'inconnus qui défile sur nos écrans semble pousser à la déprime.

A l'inverse, plus les gens socialisent avec des amis en chair et en os, moins ils ont l'impression d'être désavantagés, poursuit l'étude.

Une image faussée du bonheur des autres
Des résultats qui n'ont rien de surprenants pour les chercheurs. Ce sentiment d'insatisfaction est lié à un processus psychologique au cours duquel nous tirons de fausses conclusions sur les gens, en nous basant sur quelques faits seulement.

Ainsi, «visionner des images d'autres personnes heureuses sur Facebook nous donne l'impression que les autres sont en permanence heureux», précise Hui-Tzu Grace Chou, l'une des chercheuses responsables de cette étude.

Un sentiment amplifié lorsque nous ne connaissons pas ces amis Facebook dans la vraie vie, et ne pouvons donc pas voir les problèmes qu'ils rencontrent en réalité. Multiplié par des centaines d'amis Facebook dont nous ne voyons que les vies virtuelles, cette fausse impression suffit à rendre jaloux et déprimé, estime l'étude.

Conclusion: si vous avez besoin d'un petit coup de pouce par ces tristes mois d'hiver, supprimer votre compte Facebook pourrait être une solution rapide et efficace pour se remonter le moral.

Créé: 23.01.2012, 10h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...