Cambridge Analytica se déclare en faillite

Etats-UnisLa société britannique, au coeur du scandale autour des données d'utilisateurs de Facebook, a déjà entamé une procédure d'insolvabilité en Grande-Bretagne.

Cambridge Analytica a déjà entamé une procédure d'insolvabilité en Grande-Bretagne

Cambridge Analytica a déjà entamé une procédure d'insolvabilité en Grande-Bretagne Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La société britannique Cambridge Analytica, au coeur du scandale autour des données d'utilisateurs de Facebook, a déposé le bilan aux Etats-Unis, a-t-on apris vendredi de source judiciaire.

La société d'analyse de données, accusée d'avoir collecté les données personnelles d'utilisateurs du réseau social pour les utiliser sans leur consentement lors de campagnes politiques, a entrepris cette démarche mercredi auprès d'un tribunal new-yorkais, selon un document consulté par l'AFP.

Début mai, elle avait entamé une procédure d'insolvabilité en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, en affirmant qu'elle avait été ruinée par «de nombreuses accusations infondées et «calomniée pour des activités (...) légales». De ce fait, elle a cessé immédiatement ses activités qui n'étaient «plus viables». Un administrateur indépendant avait été alors désigné.

Enquête aux Etats-Unis

Selon le texte de la déclaration de faillite, les actifs de Cambridge Analytica se situent dans une fourchette de 100'001 à 500'000 dollars, tandis que le passif de la société serait compris entre 1 et 10 millions de dollars.

CA est accusé d'avoir collecté et exploité les données personnelles de 90 millions d'utilisateurs de Facebook sans leur consentement.

Le New York Times a rapporté mardi que le FBI et le ministère de la Justice enquêtaient sur Cambridge Analytica pour déterminer si les données collectées par la firme ont permis d'influencer la campagne remportée par Donald Trump.

On ne sait cependant pas clairement, selon le quotidien, si cette enquête est liée à celle du procureur spécial Robert Mueller sur une éventuelle collusion avec la Russie pour faire élire M. Trump.

Mercredi, le lanceur d'alerte Christopher Wylie a assuré lors d'une audition devant le Congrès que Cambridge Analytica avait eu recours à des chercheurs russes et a partagé des données avec des entreprises liées aux services de renseignement russes. (ats/nxp)

Créé: 18.05.2018, 11h26

Articles en relation

Zuckerberg va s'expliquer à Bruxelles

Scandale Cambridge Analytica Après plusieurs semaines de négociations, le patron de Facebook a accepté de rencontrer des eurodéputés pour s'expliquer sur l'utilisation des données de ses utilisateurs. Plus...

Cambridge Analytica annonce son sabordage

Scandale Facebook La société britannique, au coeur du scandale sur les données des utilisateurs de Facebook, a entamé une procédure d'insolvabilité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...