Des crocos et des pythons vendus sur Facebook

IndonésieLa police indonésienne a mis la main sur des trafiquants qui ont vendu des espèces protégées sur les réseaux sociaux.

Des trafiquants indonésiens ont vendu des espèces protégées dont des crocodiles sur Facebook et WhatsApp.

Des trafiquants indonésiens ont vendu des espèces protégées dont des crocodiles sur Facebook et WhatsApp. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sept trafiquants d'animaux présumés ont été interpellés en Indonésie pour avoir vendu des crocodiles, des pythons et d'autres espèces protégées sur Facebook et WhatsApp, a indiqué mercredi la police indonésienne.

Appréhendés à Jakarta et ailleurs dans le pays, ils avaient acheté ces animaux pour seulement 300'000 roupies indonésiennes pièce (18 euros) avant de les revendre en ligne à des prix allant de deux millions à cinq millions de roupies (120 à 300 euros), selon la même source.

«Les suspects mettaient les animaux en vente sur un compte Facebook ou via WhatsApp.

Des rencontres étaient organisées avec des acheteurs intéressés et les animaux leur étaient remis», a ajouté la police.

Marché lucratif pour les trafiquants

Les animaux à vendre, incluant des espèces rares, provenaient des jungles de Java et Sumatra.

Au cours de perquisitions, la police a confisqué deux crocodiles, deux pythons réticulés, deux langurs de Java (genre de singe), un presbytis de Java, deux gibbons, six chats de jungle, deux hiboux, deux aigles et un nycticèbe (genre de primate).

Ces espèces ont été remises à l'agence de protection des animaux à Jakarta.

L'Indonésie est un archipel d'Asie du Sud-Est dont la biodiversité est une des plus importantes au monde, ce qui en fait un marché lucratif pour les trafiquants d'animaux et entraîne la quasi extinction de certaines espèces, selon des défenseurs de la nature. (afp/nxp)

Créé: 31.01.2018, 11h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...