Des designers soutiennent Apple face à Samsung

Etats-UnisUn groupe d'une centaine de stylistes plaide pour l'importance du design visuel d'un produit.

Un jury californien a jugé que Samsung avait violé un brevet d'Apple pour l'iPhone. Le litige a été saisi par la la Cour suprême américaine.

Un jury californien a jugé que Samsung avait violé un brevet d'Apple pour l'iPhone. Le litige a été saisi par la la Cour suprême américaine. Image: Archives/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'une centaine de créateurs du monde de la mode et de l'industrie ont apporté leur soutien jeudi à Apple dans le litige au long cours qui l'oppose à son concurrent sud-coréen Samsung, dont la Cour suprême des Etats-Unis a été saisie.

Ils justifient leur intervention par le fait que ce conflit touche aux principes fondamentaux du design visuel.

Ce groupe, qui comprend les stylistes américain Calvin Klein et français Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton) ou encore l'Allemand Dieter Rams, a déposé auprès de la haute cour de justice une déclaration plaidant pour la confirmation du paiement par Samsung de 548 millions de dollars (530 millions de francs) au géant américain pour violation de brevet.

Cour suprême

La décision dans cette affaire, la première de cette importance en matière de brevet à passer devant les juges suprêmes, sera marquante.

Les signataires de la déclaration parmi lesquels figurent également des chercheurs et des universitaires ont précisé n'avoir aucun intérêt financier dans ce litige et justifié leur intervention par le fait qu'il touche aux «principes fondamentaux du design visuel».

Ils ont cité des précédents en exemple, comme celui de la bouteille Coca-Cola dont l'apparence fait partie intégrante de la valeur du produit, selon eux.

Poursuites farfelues ?

«L'histoire du design industriel et l'expérience des industries les plus rentables des Etats-Unis démontrent que le design visuel d'un produit devient le produit lui-même dans l'esprit des consommateurs», ont-ils avancé. Certains estiment au contraire que valider la sanction encouragera des poursuites farfelues de la part de «trolls de brevet».

Ainsi, des sociétés des nouvelles technologies - dont Google, Facebook, eBay, Dell, Hewlett-Packard - ont affirmé que donner satisfaction à Apple aurait des «conséquences absurdes et un impact dévastateur sur les entreprises (...) qui dépensent des milliards de dollars chaque année en recherche et développement».

Proportion

Selon eux, accorder le remboursement de la totalité du chiffre d'affaires généré au détenteur d'un brevet qui a été enfreint pour une partie relativement réduite du produit «est hors de proportion avec l'importance du design et hors des réalités économiques».

Un jury californien a jugé que Samsung avait violé un brevet d'Apple pour l'iPhone. La Cour suprême a accepté en février d'examiner l'affaire. Elle devra décider si la pénalité est excessive sans se pencher toutefois sur la culpabilité du groupe sud-coréen. (ats/nxp)

Créé: 04.08.2016, 19h26

Articles en relation

Kudelski et Apple règlent leurs litiges sur les brevets

Querelle juridique Kudelski avait attaqué Apple en 2014 aux Etats-Unis et en Allemagne, lui reprochant des violations de brevets. Plus...

Samsung creuse l'écart avec Apple

Smartphones Samsung a écoulé 77 millions d'appareils sur le trimestre tandis qu'Apple voyait les ventes de son iPhone reculer à 40,4 millions d'unités. Plus...

Apple décline, faute de nouveaux produits phare

Technologies La chute des ventes d’iPhone se poursuit et illustre le besoin pour la marque à la pomme de renouveler son pipeline de produits. Plus...

Samsung attaque Huawei en justice

Brevets Le groupe sud-coréen accuse le chinois de contrefaçon dans la fabrication de smartphones. Plus...

L'iPhone plombe le bénéfice net d'Apple

Troisième trimestre Le recul des ventes d'iPhone est moins important que ce qui était attendu, mais le bénéfice net au 3T perd 27%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.