Passer au contenu principal

[Vidéo] L'EPFL a créé un boîtier intelligent pour les aînés

Deux étudiants de l'École polytechnique ont développé un système à commande vocale qui aide les personnes âgées à communiquer avec leur entourage. Plusieurs réseaux de soins testent déjà le dispositif.

«Ouay, je ne me sens pas bien, appelle l’infirmière!» Il suffit d’interpeller Ouay à haute et intelligible voix pour qu’il s’exécute. Mis au point par une start-up fondée par des étudiants de l’EPFL, le petit boîtier rond fonctionne grâce à la reconnaissance vocale et sert de lien entre les personnes âgées et les soignants.

Plus de 260'000 personnes en Suisse reçoivent des soins à domicile. Pour Loïc Rochat, cofondateur de la start-up, Ouay permet de coordonner de façon nouvelle tous les acteurs du réseau de maintien à domicile et de gagner du temps.

Hypersimple et fiable

Muni de seulement trois boutons (plus-moins, téléphone et information), le dispositif est ultrasimple d’utilisation et, ajoute Sven Borden, l’autre cofondateur de l’entité, d’une fiabilité à toute épreuve puisqu’il fonctionne même s’il y a une coupure de courant ou de réseau.

Le système est déjà testé actuellement. «Notre plus belle réussite jusqu’à présent, explique dans le communiqué de l’EPFL Jean-Luc Tuma, responsable du réseau de santé et soins à domicile Uniquecare, est d’avoir fait intervenir un spécialiste de l’hypnose par cet intermédiaire. Il a permis à une patiente de s’endormir sereinement grâce à une séance à distance.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.