Facebook: amende record de 5 milliards de dollars

Données privéesLe réseau social a trompé ses utilisateurs sur leur capacité à contrôler la confidentialité de leurs informations, a estimé mercredi le régulateur américain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités fédérales américaines ont infligé une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook pour avoir «trompé» les utilisateurs du réseau social sur leur capacité à contrôler la confidentialité de leurs informations personnelles, d'après un communiqué publié mercredi.

C'est l'amende la plus importante jamais imposée pour violation de la vie privée des consommateurs, et l'une des plus conséquentes jamais émises par le gouvernement américain, toutes infractions confondues.

De plus, l'autorité impose la mise en place d'un comité indépendant sur la protection de la vie privée, «supprimant ainsi le contrôle absolu du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, sur les décisions affectant la confidentialité des utilisateurs».

«Les membres du comité de la protection de la vie privée doivent être indépendants et seront nommés par un comité de nomination indépendant. Les membres ne peuvent être licenciés que par une majorité des membres du conseil d'administration de Facebook», précise le régulateur.

Facebook réagit

«Cet accord va nécessiter un changement fondamental dans notre façon de travailler», a réagi Facebook dans un communiqué. «Le type de responsabilité requis par cet accord va plus loin que la loi américaine et nous espérons que ce sera un modèle pour tout le secteur.»

Le réseau social s'est engagé à ajouter des fonctionnalités permettant aux utilisateurs de mieux contrôler leur vie privée à tous les niveaux de la plateforme, et à fournir des rapports réguliers sur les risques, les problèmes et les solutions mises en place pour assurer la confidentialité des informations.

L'autorité enquêtait depuis plus d'un an sur le rôle de Facebook dans le scandale impliquant l'entreprise britannique Cambridge Analytica, qui travaillait pour la campagne de Donald Trump en 2016 et a détourné les données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs dans le monde. (afp/nxp)

Créé: 24.07.2019, 15h13

Articles en relation

Données personnelles: Facebook se défend

États-Unis Mark Zuckerberg n'a pas sciemment enfreint un accord avec le régulateur encadrant sa gestion des données personnelles, se défend Facebook. Plus...

De faux comptes vendent Libra avant Facebook

Monnaie numérique Avant même le lancement de la monnaie virtuelle Libra par Facebook, des dizaines de faux comptes se multiplient. Plus...

Facebook balancera les auteurs de propos haineux

France Le réseau social de Mark Zuckerberg s'est engagé, mardi, à livrer à la justice française les adresses IP de ses membres indélicats. Plus...

Facebook appelle à réguler les géants du web

Etats-Unis Selon le chef de la communication du groupe, il y a un «besoin pressant» de nouvelles «règles de conduite» que ce soit sur la vie privée, la protection des données ou les discours de haine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.