Facebook annonce un nouveau siège à Londres

Grande-BretagneL'entreprise va augmenter ses effectifs de 50% et créer 500 emplois.

Le nouveau siège de Londres ouvrira en 2017.

Le nouveau siège de Londres ouvrira en 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant américain des réseaux sociaux Facebook a annoncé lundi qu'il allait ouvrir un nouveau siège à Londres en 2017 et augmenter ses effectifs au Royaume-Uni de 50%. Quelque 500 emplois seront créés dans la City, en dépit des incertitudes liées au Brexit.

Cette annonce, qui est dévoilée à l'occasion de la conférence annuelle de l'organisation patronale britannique CBI, constitue une bonne nouvelle pour le Royaume-Uni après une décision similaire prise très récemment par Google.

«Le Royaume-Uni est l'un des meilleurs endroits pour une entreprise technologique et est une partie importante de l'histoire de Facebook. Nous sommes venus à Londres en 2007 avec une poignée de collaborateurs et d'ici la fin de l'année prochaine nous ouvrirons un nouveau siège et prévoyons d'employer 1500 personnes au total», a expliqué Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l'Europe.

Employés qualifiés

Le groupe a précisé que la plupart des nouveaux emplois seront des ingénieurs très qualifiés, rappelant que c'est notamment au Royaume-Uni qu'il a développé le réseau social pour entreprises Workplace, lequel a été lancé en octobre.

Il est également présent dans le Somerset (sud-ouest) où Facebook développe et construit des avions sans pilote qui fonctionnent à l'énergie solaire et permettent à des régions isolées dans le monde de se connecter à internet.

Cette nouvelle a de quoi ravir les autorités en pleine incertitude autour du Brexit. Le maire de Londres, Sadiq Khan, s'est ainsi félicité de l'annonce de Facebook, y voyant le signe que la capitale britannique reste à la pointe pour attirer des entreprises technologiques.

«L'engagement de Facebook est un nouveau signe que Londres est ouvert au talent, à l'innovation et à l'entrepreneuriat en provenance des quatre coins du monde», a-t-il dit, cité dans le communiqué de Facebook.

Cette annonce est la seconde bonne nouvelle en l'espace d'une semaine pour le gouvernement britannique, qui avait salué il y a quelques jours la décision prise par le géant américain de l'informatique Google de construire un vaste bâtiment dans le centre de Londres, qui pourrait accueillir à terme jusqu'à 3000 employés supplémentaires. (afp/nxp)

Créé: 21.11.2016, 09h22

Articles en relation

Washington combat Daech aussi sur Facebook

Terrorisme L'administration utilise le réseau social pour diriger vers un public ciblé ses messages contre la propagande djihadiste. Plus...

Les médias sociaux appauvrissent l'information

Suisse De plus en plus de Suisses utilisent les médias sociaux comme source d'information, selon les Annales 2016 sur la qualité des médias. Plus...

Facebook rachète la startup FacioMetrics

Etats-Unis La startup américaine est spécialisée dans les technologies de reconnaissance faciale. Plus...

Facebook a surévalué ses audiences

Internet Le réseau social a reconnu de nouvelles erreurs dans ses mesures d'audience. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.