Facebook continue d'attirer les internautes

RésultatsLe réseau social de Mark Zuckerberg, bien que critiqué, a vu son chiffre d'affaires bondir au quatrième trimestre.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook a continué à attirer en masse les utilisateurs et les revenus au quatrième trimestre malgré les multiples polémiques auxquelles le groupe fait face. Mais, bémol, cette croissance a été alimentée par une envolée de ses dépenses.

Le titre chutait de plus de 6% mercredi dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse. Le groupe a pourtant vu son chiffre d'affaires bondir de 25% à 21,1 milliards de dollars (20,53 milliards de francs) entre octobre et décembre. Son bénéfice net a dans le même temps progressé de 7% à 7,3 milliards de dollars (7,1 milliards de francs), ce qui ajusté par action revient à 2,56 dollars (2,49 francs), au-dessus des attentes du marché.

Malgré les vives critiques sur sa gestion des données de ses membres et de la parole des responsables politiques, le géant des réseaux sociaux continue à attirer les internautes: Facebook compte désormais 2,5 milliards d'utilisateurs mensuels actifs ( 8% sur un an) et 1,66 milliard d'utilisateurs actifs quotidiens ( 9% sur un an).

En incluant les applications Instagram, WhatsApp et Messenger, le nombre d'utilisateurs quotidiens grimpe à 2,26 milliards ( 11%) et celui des utilisateurs mensuels à 2,89 milliards ( 9%).

Gros investissements

«Nous avons eu un bon trimestre et une solide fin d'année avec la poursuite de la croissance de notre communauté et de nos activités», a sobrement commenté le patron de l'entreprise, Mark Zuckerberg, cité dans un communiqué.

Mais le montant des dépenses de Facebook s'est aussi envolé, de 34%, pour atteindre 12,2 milliards de dollars (11,87 milliards de francs) sur trois mois. Facebook a lourdement investi depuis 2018 pour rétablir la confiance, depuis des scandales de fuites de données et de campagnes de désinformation menées sur ses plateformes.

Le nombre de ses employés a encore augmenté, le groupe employant 44'942 personnes fin 2019, soit 26% de plus que l'an passé. Sur l'ensemble de l'année, le groupe a engrangé 18,5 milliards de dollars (18 milliards de francs) de bénéfices nets, en baisse de 16%. Mais ajusté par action, cela revient à 6,43 dollars (6,26 francs), ce qui est supérieur aux prévisions des analystes. Le chiffre d'affaires a, lui, bondi de 27% en 2019 pour atteindre 69,7 milliards de dollars (67,83 milliards de francs). (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 00h15

Articles en relation

Retrouvé 48 ans plus tard grâce à Facebook

Bangladesh Disparu en 1972, un Bangladais septuagénaire a pu être découvert grâce à une vidéo pour lever des fonds partagée sur les réseaux sociaux. Plus...

Amnesty s'attaque à Facebook et Google

High-Tech L'ONG épingle Facebook et Google, dont le modèle économique «sape le fondement même de la vie privée» des utilisateurs. Plus...

Face aux contenus nocifs, Facebook persévère

Réseaux sociaux Le réseau social américain a annoncé avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs, rien qu'en 2019. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.