Facebook simplifie sa messagerie Messenger

TechnologieLe réseau social va relooker son service de messagerie instantanée en le simplifiant. L'utilisateur pourra naviguer entre trois onglets au lieu de neuf.

Messenger est stratégique dans le développement de Facebook, dont la croissance ralentit notamment en raison de la désaffection des plus jeunes.

Messenger est stratégique dans le développement de Facebook, dont la croissance ralentit notamment en raison de la désaffection des plus jeunes. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook, empêtré dans une accumulation de polémiques, a décidé de relooker son service de messagerie instantanée Messenger. Le réseau social veut simplifier cette application qui compte 1,3 milliard d'usagers dans le monde.

Avec les années, «nous avons rajouté fonctionnalité après fonctionnalité, elles s'empilent», a expliqué mardi Stan Chudnovsky, à la tête de Messenger. Outre les messages texte, l'application permet aussi d'envoyer photos, vidéos, d'effectuer des transactions financières avec ses contacts ou encore de jouer à des jeux etc.

L'idée de ce «relooking», qui a commencé à être déployé ce mardi, est de «revenir aux racines» avec un produit «simple», a argumenté M. Chudnovsky lors d'une conférence de presse à San Francisco.

Trois onglets

Ainsi, au lieu de neuf onglets, l'utilisateur pourra naviguer entre trois onglets : «Conversations» («Chats»), «Personnes» («People») et «Découvrir» («Discover»), qui fera mieux apparaître les jeux et les entreprises utilisant l'application pour dialoguer avec leurs clients.

«Ce sera plus évident que (Messenger) est un endroit où l'on peut parler avec ses amis mais aussi avec des entreprises», a indiqué M. Chudnovsky, tout en ajoutant ne pas s'attendre à voir «dans l'immédiat» une plus grande monétisation du service. Facebook ne gagne pas d'argent quand un usager dialogue avec une entreprise sur Messenger.

Il est toutefois plausible que rendre les entreprises plus visibles pourrait in fine inciter ces dernières à s'intéresser davantage à la plateforme et à y placer des publicités.

Pilier stratégique

Messenger est stratégique dans le développement de Facebook, dont la croissance ralentit notamment en raison de la désaffection des plus jeunes. Le réseau social commence par ailleurs à manquer d'espaces publicitaires à vendre tant il en est saturé. Avec l'accumulation de polémiques qui entourent Facebook (manipulation d'élections, données personnelles, piratage...), le groupe multiplie annonces et communications en tous genres pour redorer son blason et montrer qu'il est au travail. (ats/nxp)

Créé: 24.10.2018, 08h39

Articles en relation

Pubs politiques: une fortune pour Facebook

Etats-Unis Quelque 256 millions de dollars ont été dépensés en publicités politiques sur Facebook en l'espace de six mois aux Etats-Unis. Plus...

Facebook sommé de mieux protéger les données

Japon L'autorité de supervision nippone a exhorté Facebook à mieux communiquer avec les internautes et à leur répondre plus vite. Plus...

La salle de Facebook contre les manipulations

Internet Le réseau social a dévoilé sa «War Room», une pièce où les employés traquent les activités malveillantes destinées à tromper ses utilisateurs. Plus...

Facebook: des millions de données volées

Technologie Les informations de 29 millions de comptes ont été compromises lors du dernier piratage du réseau social. Plus...

L'UE perd «patience» avec Facebook

Internet La commissaire européenne à la Consommation, Vera Jourova, menace Facebook de sanctions si le réseau social ne se met pas en conformité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.