Facebook testerait le bouton «J'aime pas»

Réseaux sociauxOn avait l'habitude de «liker» des posts sur Facebook. Le géant teste désormais la fonction «dislike» pour répondre à la demande. Mais il nuance.

Le bouton Dislike va-t-il apparaître prochainement sur l'appli Facebook?

Le bouton Dislike va-t-il apparaître prochainement sur l'appli Facebook? Image: wikimedia Commons

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tous les utilisateurs de Facebook connaissent parfaitement l'icône «J'aime» pour apprécier une image, un lien ou un commentaire sur le réseau social. Au point que l'expression «liker» est quasiment devenue une expression courante, surtout chez les jeunes. Désormais, on pourra peut-être «disliker», soit dire que l'on n'aime pas un post.

Alors que son patron Marck Zuckerberg avait toujours dit qu'il n'existerait probablement jamais cette fonction dans le but de favoriser les interactions positives, il semblerait que Facebook teste désormais le bouton «Dislike». Ceci sans doute pour répondre à la demande générale face aux fake news et autres scandales liés au harcèlement.

En effet, selon plusieurs médias américains, comme USA Today ou businessindisder ou des utilisateurs ont identifié un bouton «downvote» sur leur application Facebook aux USA.

La firme a confirmé le test mais a démenti vouloir lancer le bouton «Je n'aime pas». «Nous explorons une fonctionnalité permettant aux gens de nous faire part de leurs commentaires sur les articles publiés sur les pages publiques», a déclaré la société basée à Silicon Valley dans un communiqué. (nxp)

Créé: 09.02.2018, 09h07

Articles en relation

Zuckerberg admet des erreurs, 14 ans plus tard

Facebook Alors que le réseau social a fêté ses 14 ans lundi, le fondateur de Facebook a reconnu qu'il avait fait de nombreuses erreurs. Plus...

Facebook: «Nous sommes transparents»

Loi européenne Une importante équipe du réseau social est mise en place pour se préparer à la nouvelle loi européenne qui va protéger les données privées. Plus...

Zuckerberg promet de «réparer» Facebook

Etats-Unis Dans ses voeux 2018, le fondateur de Facebook promet de lutter contre les «fake news» notamment. Plus...

La chasse aux «fake news», c'est compliqué...

Facebook Déterminé à lutter contre la prolifération de fausses informations, le réseau social avoue toutefois faire face à des difficultés inattendues. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.