Flame a reçu l'ordre de disparaître

Virus informatique«A la fin de la semaine dernière, certains centres de commande de Flame ont envoyé un nouvel ordre à plusieurs ordinateurs contaminés», a indiqué la société de sécurité informatique Symantec.

Le virus Flame a été identifié par la société Kaspersky.

Le virus Flame a été identifié par la société Kaspersky.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le virus informatique Flame, détecté récemment et qualifié de «cyber-arme», qui visait notamment à dérober des documents liés au programme nucléaire iranien, a reçu l'ordre de disparaître sans laisser de trace.

«Cet ordre est destiné à faire complètement disparaître Flame des ordinateurs compromis», a ajouté la société Symantec.

Le virus Flame a été détecté dans différentes régions du monde, notamment le Moyen-Orient, l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie-Pacifique, l'Iran étant le premier pays visé par ces attaques.

Le virus existait depuis quatre ans, mais il n'avait été identifié que fin mai par le fabricant russe d'anti-virus Kaspersky Lab, qui avait noté que la sophistication de ce virus utilisé à des fins de «cyber-espionnage» était telle qu'il supposait le concours d'un Etat.

Après cette annonce, le ministre israélien des Affaires stratégiques Moshé Yaalon avait justifié le recours à de tels virus afin de contrer la menace nucléaire iranienne. (afp/nxp)

Créé: 11.06.2012, 06h59

Articles en relation

Découverte d'un virus informatique très dangereux

Internet L’éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab a annoncé avoir identifié un nouveau virus informatique au potentiel destructeur inégalé, utilisé comme une "cyber-arme" contre plusieurs pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.