Google saisit la justice pour le déréférencement

InternetL'entreprise américaine a décidé d'attaquer une récente décision canadienne, la forçant à déréférencer certaines de ses pages à un niveau mondial.

Google avait accepté la décision de justice uniquement au sujet de son moteur de recherche canadien.

Google avait accepté la décision de justice uniquement au sujet de son moteur de recherche canadien. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le géant technologique Google a demandé à la justice américaine de bloquer une décision de la Cour suprême canadienne qui le contraint à déréférencer au niveau mondial des pages de résultats de recherches sur internet, même lorsque celles-ci ne sont pas effectuées au Canada.

La Cour suprême du Canada a donné raison fin juin au fabricant d'équipements de télécommunication Equustek, qui souhaitait que le géant américain ne dirige pas les internautes vers les pages de la société Datalink, qui vend des produits contrefaits.

Google avait accepté de déréférencer 345 pages renvoyant depuis son moteur de recherche google.ca vers les produits commercialisés par Datalink, mais avait refusé de le faire dans le monde entier. Le groupe a demandé mardi à un tribunal californien de dire que la décision canadienne ne serait pas applicable aux Etats-Unis.

«Google n'est pas internet»

Dans un document de 143 pages consulté par l'AFP, Google affirme que la décision canadienne est «sans précédent» et qu'elle enfreint ses droits aux Etats-Unis. Le moteur de recherche se présente comme un «tiers innocent» dans cette affaire car il est «juste un outil pour trouver des informations».

«Google n'est pas internet», poursuit le groupe, qui souligne qu'Equustek n'a pas demandé de déréférencement auprès d'autres moteurs de recherche, comme Yahoo ou Bing, ou sur des réseaux sociaux.

Ce litige intervient alors que la France cherche à obliger Google à effacer des résultats de recherche dans le monde entier, pour respecter la direction européenne du «droit à l'oubli». (afp/nxp)

Créé: 26.07.2017, 11h11

Articles en relation

Google devra changer pour plaire à Bruxelles

Justice Le contentieux qui oppose Google à la Commission européenne n'est pas près de finir. Le géant américain est accusé d'abus de position dominante. Plus...

Google: la Suisse à l’affût d’une décision européenne

Amende L’amende de 2,42 milliards d’euros infligée par Bruxelles a pesé sur la rentabilité du groupe. La COMCO préfère temporiser. Plus...

Google n'aura pas à payer un milliard d'impôts

France Le géant américain a échappé à un redressement fiscal de quelque 1,1 milliard d'euros. Plus...

Le bénéfice de Google plombé par l'UE

Alphabet L'amende record de 2,4 milliards de dollars infligée par Bruxelles à Alphabet ne passe pas inaperçue dans les résultats trimestriels. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...