Harcèlement: démission d'un dirigeant d'Uber

Etats-UnisIl n'avait pas révélé avoir fait l'objet d'une enquête interne pour harcèlement sexuel alors qu'il travaillait chez Google.

Amit Singhal en 2013, alors qu'il travaillait encore chez Google. (Archive)

Amit Singhal en 2013, alors qu'il travaillait encore chez Google. (Archive) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Amit Singhal a démissionné lundi de son poste de directeur technique chez Uber, contraint au départ pour avoir caché la plainte pour harcèlement sexuel qui l'avait visé chez Google, a révélé la presse américaine.

Amit Singhal n'avait pas révélé à son nouvel employeur avoir fait l'objet d'une enquête interne pour harcèlement sexuel alors qu'il travaillait au sein du géant de Mountain View, enquête à l'issue de laquelle le plaignant avait été qualifié de «crédible», a révélé le site d'informations sur le secteur technologique Recode.

Engagé en janvier par Uber en tant que vice-président chargé du secteur technique, Amit Singhal avait quitté Google début 2016. Travis Kalanick, le patron de Uber, lui a demandé de démissionner lundi, pour ne pas avoir précisé les circonstances de son départ de chez le géant des moteurs de recherche sur internet où il est resté 15 ans.

Uber dans la tourmente

Dans une déclaration publiée lundi par Recode et USA Today, Amit Singhal a fermement condamné le harcèlement sexuel, affirmant «ne pas excuser ce type de comportement et n'avoir jamais commis de tels actes».

Cette démission intervient alors que Uber, le N.1 américain du secteur de réservation de voiture avec chauffeur peine à contrôler les dégâts après des révélations sur la culture sexiste, violente et débauchée qui régnerait au sein de l'entreprise. (AFP/nxp)

Créé: 28.02.2017, 06h21

Articles en relation

Alphabet accuse Uber de vol de technologies

Justice Waymo (ex-Google Car) a porté plainte jeudi contre Uber et sa filiale de camions autonomes Otto. Plus...

Uber confie l'enquête à un ex-ministre d'Obama

Sexisme C'est Eric Holder, ancien ministre américain de la Justice, qui sera chargé de se pencher sur les accusations d'une ex-salariée du service de réservation de voiture. Plus...

Une ex-salariée dénonce le sexisme chez Uber

Transport Une ingénieure a publié un article sur son blog. Elle raconte aussi avoir reçu des propositions sexuelles d'un supérieur. Plus...

Il accuse Uber d'être responsable de son divorce

France Selon un mari infidèle, un bug informatique aurait révélé à sa femme ses déplacements. Il réclame 45 millions d'euros. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.