Passer au contenu principal

Intel promet une puce ultra rapide

Intel s'est allié à Facebook pour développer un micro-processeur spécialement conçu pour l'intelligence artificielle.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Intel travaille sur un micro-processeur ultra rapide spécialement conçu pour l'intelligence artificielle, et s'est pour cela allié entre autres à Facebook, a indiqué mardi le patron d'Intel Brian Krzanich.

«Je pense que nous sommes juste aux débuts d'un grand changement. (...) L'intelligence artificielle sera du même ordre qu'internet dans les années 90», a déclaré M. Krzanich lors d'une conférence sur les technologies organisée en Californie par le Wall Street Journal.

Les puces conçues pour l'intelligence artificielle doivent pouvoir traiter de grosses quantités de données en temps réel. Intel s'est donc associée à Facebook et d'autres entreprises pour concevoir entièrement un micro-processeur spécifique, a aussi expliqué le dirigeant.

Disponible «bientôt»

Sur le blog officiel d'Intel, Brian Krzanich a également indiqué que ces nouvelles puces pourraient permettre «de nouvelles sortes d'applications dans l'intelligence artificielle», qui aideraient à transformer le secteur de la santé, les réseaux sociaux, les voitures, les prévisions météo etc...

Cette nouvelle sorte de puce ultra puissante est en chantier depuis plus de trois ans et un premier modèle devrait être disponible «bientôt», a précisé pour sa part Naveen Rao, co-fondateur de la startup Nervana, spécialisée dans l'apprentissage des machines et rachetée par Intel l'an dernier.

«Nous avons conçu cette puce (...) pour nous affranchir des limites actuelles imposées par ce qui est disponible sur le marché, qui n'a pas été explicitement conçu pur l'intelligence artificielle», a-t-il aussi indiqué.

Intel est très présent dans l'intelligence artificielle et travaille notamment avec Waymo, la filiale d'Alphabet/Google spécialisée dans les voitures autonomes. Facebook, comme tous les géants technologiques, travaille aussi sur l'intelligence artificielle, qui lui permet notamment de mettre au point ses algorithmes.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.