Passer au contenu principal

AppleIPhone: les clients pourront choisir de ralentir

Une mise à jour est prévue dans les prochaines semaines qui permettra aux utilisateurs d'iPhone de voir quel est l'état de leur batterie et d'agir en conséquence.

Tim Cook, le directeur général d'Apple, offrira le choix aux possesseurs d'iPhone.
Tim Cook, le directeur général d'Apple, offrira le choix aux possesseurs d'iPhone.
Keystone

Les propriétaires d'iPhone auront bientôt le choix de ralentir ou non leur appareil selon l'état de la batterie, a annoncé le directeur général d'Apple. Il s'exprimait après une controverse née de révélations sur la stratégie du géant américain face au vieillissement de ses produits.

Le groupe devrait proposer une mise à jour dans les prochaines semaines qui permettra aux utilisateurs d'iPhone de voir quel est l'état de leur batterie et d'agir en conséquence, a déclaré Tim Cook lors d'une interview accordée à la télévision américaine ABC dans la nuit de mercredi et jeudi, en rappelant que «toute batterie vieillit avec le temps».

«Il est rationnel d'offrir cette possibilité» plutôt que de proposer un changement de batterie gratuit, «mais tout le monde s'attend à devoir avoir une nouvelle batterie à un moment donné».

Pas de modification des prix

Apple ne compte en revanche pas revenir sur les prix élevés de son smartphone, M. Cook estimant que ces derniers sont «à un niveau qui est en rapport avec la valeur de l'appareil».

Le groupe américain, qui commercialise chaque année un nouveau modèle de son téléphone vedette, avait révélé le 21 décembre qu'il bridait volontairement les performances du téléphone après un certain temps dans le but «de prolonger la durée de vie» de celui-ci.

Le directeur d'Apple est également revenu sur la manière dont le groupe a géré la communication autour de cette problématique, estimant qu'il «est possible que nous n'ayons pas été clairs. Nous présentons nos excuses à tous ceux qui ont pu penser qu'il y avait d'autres motivations de notre part».

«Des batteries en mauvais état font courir le risque de redémarrages intempestifs», a ajouté Tim Cook pour justifier ce choix, assurant qu'il s'agissait d'améliorer «l'expérience client».

Plusieurs enquêtes

Apple fait l'objet de plusieurs enquêtes sur des soupçons d'«obsolescence programmée», notamment aux Etats-Unis, en France et en Russie, à la suite de plaintes déposées par des consommateurs et des associations.

Une décision prise, selon lui, en raison de l'utilisation de batteries au lithium-ion qui ont davantage de difficultés à répondre à d'importantes sollicitations par l'utilisateur du téléphone lorsqu'elles vieillissent.

Le groupe confirmait ainsi des rumeurs de possibles ralentissements volontaires des iPhones, récurrentes depuis des années dans la presse spécialisée et les nombreux sites consacrés à Apple.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.