Un jeu vidéo pour protéger son image sur Internet

Vaud L'objectif est de sensibiliser les élèves sur les thèmes du harcèlement ou encore de la transmission d'images intimes sur le web.

Les élèves de 10 à 13 ans sont concernés par cette initiative

Les élèves de 10 à 13 ans sont concernés par cette initiative Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nouveau jeu vidéo est à la disposition des jeunes internautes en vue de les sensibiliser à la protection de leur image sur la toile. Mis en ligne par la police et le Département vaudois de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), il s'adresse aux élèves de 10 à 13 ans.

Harcèlement, transmission d'images intimes, insultes ou encore vengeance. Tant de thématiques délicates auxquelles ce jeu veut sensibiliser les élèves. «Car les dégâts peuvent être potentiellement immenses. Une image peut nous poursuivre toute notre vie», a rappelé ce mardi 3 mars devant la presse la conseillère d'Etat en charge de la police Béatrice Métraux.

Avec «Sois-net.ch/jeux», les autorités veulent encourager les jeunes à se questionner sur leur comportement sur le net. Et qu'ils prennent conscience des conséquences de leurs actes. «Les employeurs se renseignent par exemple de plus en plus sur les réseaux sociaux», a poursuivi Béatrice Métraux.

Agir en amont

Destinés aux 10-13 ans, ce jeu propose des mises en situation «réalistes» et veut agir en amont. «Nous voulions parler aux élèves avant qu'ils ne rencontrent des problèmes, peut-être un peu pendant mais pas après», a précisé Fabienne Naymark, déléguée de la Direction générale de l'enseignement obligatoire auprès de l'Unité promotion de la santé et prévention en milieu scolaire.

Le programme fait partie d'une campagne de prévention plus large menée de pair par le DFJC et le Département des institutions et de la sécurité (DIS). En parallèle, des cours de prévention seront donnés par des policiers dans environ 420 classes de 8e année et des conférences pour les parents seront organisées par les Conseils régionaux de prévention et de sécurité.

«Dans le cadre de l'école, nous avons notamment la responsabilité de seconder les parents dans la transmission des valeurs éducatives», a pour sa part souligné la cheffe du DFJC, Anne-Catherine Lyon. Le budget global de ce projet en gestation depuis 2013 est d'environ 100'000 francs. (ats/nxp)

Créé: 03.03.2015, 14h18

Articles en relation

«Les abus sexuels virtuels sont bien réels»

Suisse Une étude révèle que 40% des filles et 17% des garçons ont vécu un abus sexuel. Le harcèlement virtuel explique ces chiffres inquiétants. Plus...

Victime de chantage sur Facebook, un ado se suicide

France Un jeune Français de 18 ans s'est donné la mort, il y a deux semaines, après avoir été victime d'un chantage organisé sur la Toile. Ses parents témoignent pour alerter sur ces «cyberdangers». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.