«Monster Hunter: World» interdit en Chine

Jeux vidéoLe groupe Tencent a été affecté par l'interdiction de commercialiser le jeu de Capcom dans l'Empire du Milieu.

Les chasseurs disposent de 14 armes pour traquer un peu plus d'une trentaine de monstres.

Les chasseurs disposent de 14 armes pour traquer un peu plus d'une trentaine de monstres. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'action Tencent Holdings a fini en repli mardi en réaction à l'interdiction de vente d'un titre phare de jeu vidéo du groupe par les autorités chinoises de régulation.

Les analystes s'attendaient à ce que «Monster Hunter: World», développé par l'éditeur japonais Capcom, soit l'un des plus gros lancements de Tencent cette année, qui propose sous licence le jeu sur sa plate-forme WeGame.

Mais le jeu dans lequel les joueurs chassent des créatures redoutables a été retiré de la plate-forme lundi moins d'une semaine après sa sortie le 8 août. Dans un communiqué, Tencent a déclaré que les autorités de régulation avaient reçu un grand nombre de plaintes concernant le contenu du jeu, écoulé à plus de huit millions d'exemplaires dans le monde.

L'action Tencent cotée à Hong Kong a terminé en repli de 3,43%, effaçant 15 milliards de dollars (13,1 milliards d'euros) de capitalisation boursière et sous-performant l'indice Hang Seng en baisse de 0,66%.

Le titre Tencent a perdu plus 14% depuis le début de l'année, soit 160 milliards de dollars. «Les gens sont très préoccupés par Tencent à court terme en ce moment», a souligné Douglas Morton, directeur d'études pour l'Asie chez Northern Trust Capital Markets. (ats/nxp)

Créé: 14.08.2018, 14h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.