La NBA débarque en force dans l'e-sport

Jeux vidéoLa NBA 2K League, un championnat virtuel de basket comprenant 17 équipes de 6 joueurs, vient d'être lancée par la NBA.

Dix-sept des trente franchises NBA ont accepté de créer une équipe de six joueurs qui reçoivent chacun un salaire de plus de 32'000 dollars pour les six mois que dure la NBA 2K League. (Lundi 30 avril 2018)

Dix-sept des trente franchises NBA ont accepté de créer une équipe de six joueurs qui reçoivent chacun un salaire de plus de 32'000 dollars pour les six mois que dure la NBA 2K League. (Lundi 30 avril 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un championnat virtuel pour des ambitions bien réelles avec des moyens sans précédents: la NBA, la Ligue nord-américaine de basket-ball, lance mardi la NBA 2K League pour devenir un acteur majeur de l'e-sport et capter une audience jeune et nouvelle.

Elle a sa saison régulière, ses play-offs et même sa Draft, ouverte par Adam Silver, le grand patron de la NBA, comme la «vraie», celle qui permet en juin aux équipes NBA de recruter les joueurs de demain. La NBA 2K League, basée sur l'un des best sellers des jeux vidéo, la franchise NBA 2K vendue depuis ses débuts en 1999 à plus de 60 millions d'exemplaires, est un championnat professionnel à part entière.

«C'est notre quatrième championnat: il y a la NBA, la WNBA (le championnat féminin, NDLR), la G-League (sorte de 2e division de la NBA, NDLR) et maintenant ce championnat qui rejoint notre famille», s'est félicité M. Silver lors de la Draft en avril. «C'est enthousiasmant d'accueillir une nouvelle génération de joueurs NBA», a-t-il ajouté, en présentant les 102 «gamers» qui participent à ce championnat comme «des sportifs qui s'astreignent à un entraînement extrêmement dur».

1 M de dollars de dotation

L'ancien avocat au look austère salué comme un visionnaire depuis qu'il a été nommé à la tête de la NBA en 2014, serait tombé sous le charme de l'e-sport en assistant en août 2015 au Madison Square Garden aux côtés de 22'000 spectateurs survoltés à la finale nord-américaine du League of Legends Championship, la référence ultime du sport électronique.

Le patron de la NBA et le groupe américain Take-Two Interactive, l'éditeur du jeu vidéo, ont décidé de se lancer ensemble dans l'aventure. La NBA 2K League se déroulera sur 17 semaines jusqu'en août, avec 15 semaines de saison régulière, deux de play-offs et trois tournois indépendants, pour une dotation totale d'un million de dollars (820'000 EUR).

Dix-sept des trente franchises NBA ont accepté de créer une équipe de six joueurs qui reçoivent chacun un salaire compris entre 32'000 et 35'000 dollars pour les six mois que dure la NBA 2K League, en plus de leur hébergement.

«Cela a été une décision facile à prendre», explique à l'AFP Jason Wexler, président des opérations commerciales des Memphis Grizzlies. «Ce n'est pas une mode, c'est un vrai sport, avec un modèle commercial et mieux vaut monter à bord tout de suite que d'attendre et de prendre le train en marche», poursuit-il.

Grâce à leur championnat virtuel qui se déroulera dans un «studio» à New York et qui sera retransmis sur la plate-forme spécialisé dans les jeux vidéo Twitch, les responsables de la NBA espèrent toucher trois types de public.

«Il y a les millions de joueurs à travers le monde qui jouent à NBA 2K (...) Il y aussi nos 1,5 milliards de fans qui suivent la NBA, c'est une autre façon de les atteindre et enfin, il y a cette nouvelle audience qui est très importante à nos yeux, ces 200 millions de personnes qui suivent l'e-sport», détaille Brendan Donohue, le patron de la NBA 2K League.

- 72'000 candidats, 102 élus -

Pour recruter 102 joueurs, il a fallu réaliser un casting virtuel ouvert à tous ceux qui avaient remporté au moins 50 matches en mode Pro-Am, le plus relevé, sur NBA 2K18. A l'issue de cette première étape, 72'000 candidats ont été retenus pour être évalués, toujours virtuellement et à distance, en disputant 40 matches à un poste précis et avec un profil et des capacités physiques prédéfinis par le concepteur du jeu. Après plusieurs écrémages, il ne restait plus que 102 candidats, en très grande majorité américains, choisis à tour de rôle, comme lors de la vraie Draft NBA, par les 17 équipes.

«Comme tout se passe avec des ordinateurs, on avait toute sortes de données et de statistiques, je me suis aussi entretenu avec eux pour essayer de connaître leur personnalité», explique Lang Whitaker, le manageur général de Grizz Gaming, l'équipe e-sport de Memphis.

Depuis la Draft, Lang Whitaker supervise l'entraînement de ses joueurs: «Ils étaient déjà habitués à jouer quasiment toute la journée chacun de leur côté (...) il a fallu qu'il apprenne à jouer ensemble».

Même si elle arrive bien après les phénomènes League of Legends ou Overwatch, des jeux de bataille ou de tir dans des mondes futuristes, Lang Whitaker ne doute pas une seconde du succès de la NBA 2K League. «D'autres championnats e-sport sont issus de mondes fictifs qui ne vous parlent pas, alors que tout le monde ou presque sait à quoi ressemble un match de basket», rappelle-t-il. (afp/nxp)

Créé: 01.05.2018, 06h55

Articles en relation

Du grand LeBron James

Basketball Grâce à la performance de LeBron James, les Cavaliers ont battu 105-101 Indiana dans le match VII dimanche. Plus...

Houston démarre bien, Capela en double-double

Basket-NBA Les Rockets ont battu dimanche Utah 110 à 96 grâce à un Clint Capela costaud. Le 2e match aura lieu jeudi. Plus...

«Splatoon 2»: des champions à Montreux

Jeux vidéo Les meilleurs équipes européenne du jeu de tir de Nintendo vont s'affronter le 31 mars lors de Polymanga. Plus...

Super Mario bientôt à l'écran

Cinéma Le célèbre plombier moustachu de Nintendo fait le grand pas dans l'univers du film d'animation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Affaire Girardin: Vevey en crise, paru le 19 mai
(Image: Valott) Plus...