Prévisions en hausse pour la Switch de Nintendo

Jeux vidéoLe groupe japonais Nintendo prévoit de vendre «plus de 20 millions» de consoles Switch sur l'exercice fiscal 2018-2019.

Lancée en mars dernier, la Switch se vend mieux dans certains pays que la Wii au même moment de sa phase de lancement. (Photo d'archives)

Lancée en mars dernier, la Switch se vend mieux dans certains pays que la Wii au même moment de sa phase de lancement. (Photo d'archives) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le patron de Nintendo, Tatsumi Kimishima, a déclaré dans une interview parue jeudi que le groupe japonais prévoyait de vendre «plus de 20 millions» d'unités de sa nouvelle console Switch sur l'exercice fiscal 2018-2019. Elle surpasse la Wii dans certains pays.

A l'occasion de ses derniers résultats trimestriels publiés fin octobre, le mastodonte nippon des jeux vidéo avait relevé ses prévisions de ventes de la Switch pour l'exercice 2017/18 en cours, à 14 millions d'unités, contre 10 millions précédemment.

Lancée en mars dernier, la Switch se vend mieux dans certains pays que la Wii au même moment de sa phase de lancement, a souligné M. Kimishima dans un entretien accordé au quotidien japonais Kyoto Shimbun.

«Nous observons une dynamique supérieure à nos attentes. Les gens ont accepté cette expérience de jeu unique, où vous pouvez emporter la console à l'extérieur ou l'utiliser comme une console de salon», s'est-il réjoui.

Jeux sur mobile

Sortie en 2006, la Wii, première console dotée de manettes sensibles aux mouvements des joueurs, avait été le dernier succès majeur de Nintendo, et s'est vendue au final à plus de 100 millions d'unités.

La Wii avait cessé d'être produite en 2013. Son successeur direct, la Wii U, n'avait pas connu le même succès, entraînant pour Nintendo une passe financière difficile, le groupe ayant par ailleurs tardé à prendre le virage des jeux vidéo sur smartphones.

Cependant, le phénomène du jeu mobile Pokemon Go en 2016 et 2017, développé sous licence par le studio américain Niantic, a achevé de convaincre la maison mère de Mario, Zelda et autres Pokemon d'investir elle-même le créneau en pleine expansion des jeux sur mobile pour se diversifier.

À la fin octobre, le groupe a fortement relevé ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours, misant désormais sur un bénéfice net annuel de 85 milliards de yens (740 millions de francs), une perspective quasi doublée par rapport à sa précédente prévision, et un chiffre d'affaires de 960 milliards de yens, contre une précédente perspective de 750 milliards de yens.

(ats/nxp)

Créé: 28.12.2017, 06h31

Articles en relation

Imiter Mario Kart oui, mais avec une ceinture

Japon Désormais, il faudra s'attacher pour rouler dans les rues de Tokyo comme dans le célèbre jeu de Nintendo. Plus...

Le jeu qui énerve les suprémacistes

Divertissement «Wolfenstein II» - sur Microsoft Windows, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch - agace profondément les membres de l'alt-right américaine, cette niche de l'extrême droite. Plus...

Dopé par sa Switch, Nintendo vise plus haut

Jeux vidéo Grâce aux ventes de sa nouvelle console, le groupe japonais vise désormais un bénéfice deux fois plus important. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...