Konbini, un média pour les «millenials» suisses

SuisseAu mois de juillet, la plateforme qui cible les jeunes de 18 à 35 ans s'est installée en Suisse. Interview de son directeur Michael Chrisment.

Vidéo: Catherine Cochard / Yann Bernard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Konbini, pour supérette en japonais, c'est une plateforme qui s'adresse en priorité aux millenials, les jeunes nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990. La marque, qui possède des bureaux à Paris, Londres, New York, Mexico et à Lagos au Nigéria, s'est installée à Vevey pour mieux attaquer le marché suisse des annonceurs et des lecteurs avec une offre de sujets dédiés et adaptés aux accords commerciaux signés avec les marques partenaires.

En effet, contrairement aux médias traditionnels qui, pour des raisons déontologiques, observent une séparation stricte entre les contenus rédactionnels et publicitaires, Konbini crée des articles et des vidéos en collaboration avec les marques, comme Coca-Cola, qui paient pour être mises en valeur sur la plateforme. Présentation et explications avec Michael Chrisment, directeur marketing pour le monde et directeur du bureau suisse. (nxp)

Créé: 06.10.2017, 11h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...