Passer au contenu principal

CommunicationMicrosoft lance une application Outlook

Cette nouveauté devrait rivaliser avec iOS et Android. Les utilisateurs pourront l'utiliser via des appareils mobiles comme les iPhone ou les iPad.

La nouvelle application permet notamment de classer et filtrer ses emails
La nouvelle application permet notamment de classer et filtrer ses emails
DR

Le géant informatique américain Microsoft a lancé ce jeudi 29 janvier une application Outlook qui devrait rivaliser avec celles de ses concurrents Apple (iOs) et Google (Android), marquant une nouvelle étape de son développement dans les appareils mobiles.

Cette application, très répandue dans les entreprises, doit permettre aux utilisateurs d'y avoir également accès sur des appareils mobiles comme les iPhone ou les iPad, ou d'appareils équipés du système d'exploitation Android.

«Cette nouvelle application Outlook présente les outils de base dont vous avez besoin --vos emails, votre calendrier, vos contacts et vos dossiers-- , pour vous aider à en faire plus même à partir d'un tout petit écran», fait valoir le groupe internet sur le site d'Outlook.

La nouvelle application permet notamment de classer et filtrer ses emails, via une boîte de réception «ciblée» qui peut s'adapter aux priorités de l'utilisateur.

Stratégie vers les téléphones

Microsoft, sous la conduite de son nouveau directeur Satya Nadella, a pris plusieurs initiatives destinées à davantage intégrer Microsoft au monde des appareils mobiles, puisque de moins en moins de clients utilisent des ordinateurs.

Début novembre, Microsoft avait annoncé la mise à disposition gratuite sur les smartphones et tablettes d'une version allégée de ses produits vedettes, la suite Office regroupant le traitement de texte Word, le tableur Excel et les présentations PowerPoint.

Mercredi, le géant de la distribution Amazon avait annoncé lui aussi le lancement d'un service nommé WorkMail de messagerie et de calendrier électroniques pour entreprises, qui pourrait concurrencer Microsoft ou Google.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.