Votre mot de passe Twitter n'est pas un secret

InternetLe réseau social a découvert que les mots de passe de ses utilisateurs étaient stockés dans un fichier interne.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le réseau social Twitter a demandé jeudi, dans un tweet, à ses quelque 330 millions d'utilisateurs de changer leur mot de passe par précaution après avoir découvert une faille dans son propre service.

«Nous avons récemment découvert un bug qui stockait des mots de passe non masqués dans un registre interne. Nous avons corrigé ce bug et n'avons pas d'indication sur le fait qu'il y ait eu une intrusion ou une utilisation frauduleuse par qui que ce soit», a écrit Twitter, en recommandant à ses utilisateurs de modifier leur mot de passe «par mesure de précaution».

Le réseau social, dont le président américain Donald Trump a fait son moyen de communication favori, explique l'erreur dans un bref blog intitulé «Pour que votre compte reste protégé», qui ne dit pas depuis combien de temps cette faille existe ni combien de mots de passe ont été ainsi exposés.

Le groupe indique qu'il «masque les mots de passe à travers un processus de hachage en utilisant une fonction baptisée bcrypt , qui remplace le mot de passe réel par une série aléatoire de chiffres et de lettres qui sont stockés dans le système de Twitter». «Cela permet à nos systèmes de valider votre compte sans révéler votre mot de passe, ce qui est une norme de l'industrie», dit-il.

«En raison d'un bug, les mots de passe ont été inscrits dans un registre interne avant d'être soumis au processus de hachage. Nous avons nous-mêmes découvert l'erreur, supprimé les mots de passe et nous mettons des mesures en place pour que ce bug ne se reproduise pas», ajoute Twitter.

«Désolé»

Le groupe de Jack Dorsey dit être «profondément désolé». «Nous reconnaissons et apprécions la confiance que vous nous accordez et nous nous engageons à mériter chaque jour cette confiance», dit-il à ses utilisateurs.

L'action Twitter, introduite en Bourse en 2013, perdait 1,14% à 30,32 dollars dans les échanges juste après la clôture.

Cette nouvelle faille dans les données d'un grand réseau social intervient alors qu'aux Etats-Unis comme en Europe, utilisateurs, régulateurs et législateurs s'inquiètent de plus en plus de la façon dont sont conservées, protégées ou utilisées les informations personnelles des usagers.

Facebook est dans la tourmente depuis que la société britannique Cambridge Analytica (CA) est accusée d'avoir récupéré les données de dizaines de millions d'utilisateurs pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs américains.

Dans un autre scandale, l'agence américaine de crédit Equifax, qui récolte et analyse les données personnelles de clients sollicitant un crédit, a été victime d'une intrusion qui a piraté les données personnelles de 147 millions de personnes, aux Etats-Unis mais aussi au Canada et au Royaume Uni.

Twitter a révélé ce problème une semaine après avoir annoncé un bénéfice pour le second trimestre consécutif. Le bénéfice net a atteint sur la période 61 millions de dollars comparé à une perte de 61,5 millions de dollars il y a un an et à un bénéfice de 91,1 millions au trimestre précédent. Le chiffre d'affaires a progressé de 21% à 665 millions.

Ces deux trimestres consécutifs dans le vert sont venus rassurer sur la santé financière de Twitter, qui a doublé cet automne la longueur des tweets à 280 caractères et n'était auparavant jamais parvenu à être bénéficiaire. Elément clé, les recettes publicitaires ont augmenté de 21% pour atteindre 575 millions de dollars.

Comme Facebook ou Google, son modèle économique est basé sur les recettes publicitaires, ciblées grâce aux données personnelles des utilisateurs. Interrogé la semaine dernière sur les déboires de Facebook quant à la fuite de données personnelles, le fondateur et patron de Twitter Jack Dorsey avait affirmé: «Nous sommes différents (...) car Twitter est public et toutes nos données sont publiques, ouvertes à tous».

Il avait en outre expliqué que l'activité du réseau «en termes de données consiste juste à faire en sorte que les données en temps réel soient plus faciles à utiliser pour les marques, les chercheurs ou les organisations». Jack Dorsey avait enfin assuré que Twitter ne fournissait «aucune information personnelle identifiable qui ne soit pas déjà visible sur la plateforme». (afp/nxp)

Créé: 03.05.2018, 22h39

Articles en relation

Un site pour démasquer les faux comptes

Twitter Botcheck.me permet de traquer les faux comptes et la propagande politique sur Twitter. Plus...

Twitter renforce sa lutte contre les «bots»

Etats-Unis Le réseau social veut limiter l'influence politique des programmes informatiques qui envoient automatiquement des messages. Plus...

Confidentialité: Facebook et Twitter à la traîne

Réseau social Le respect de la vie privée n'est pas assez bien respecté sur les réseaux sociaux, estime Bruxelles. Plus...

Un faux Guy Parmelin a sévi sur Twitter

Internet Le conseiller fédéral vaudois a vu brièvement un faux compte surgir sur Twitter à son nom. Le DDPS a tout de suite réagi. Plus...

Ingérence: Twitter a fermé mille nouveaux comptes

Etats-Unis Le réseau social américain a désormais fait disparaître plus de 3800 comptes aux contenus problématiques liés à la Russie autour de la présidentielle américaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Affaire Girardin: Vevey en crise, paru le 19 mai
(Image: Valott) Plus...