La NSA a infiltré les serveurs du géant Huawei

EspionnageSelon le New York Times, elle a recueilli des informations sensibles et capté des communications entre cadres dirigeants du géant chinois des télécommunications et de l'internet.

La NSA a notamment épié les communications des cadres dirigeants de Huawei.

La NSA a notamment épié les communications des cadres dirigeants de Huawei. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La NSA (National Security Agency) américaine a infiltré les serveurs du siège du géant chinois des télécommunications et de l'internet Huawei, rapporte samedi le New York Times. Elle a recueilli des informations sensibles et capté des communications entre cadres dirigeants.

Le journal précise que son enquête sur l'opération, baptisée «Shotgiant», s'appuie sur des documents de la NSA communiqués par l'ex-consultant de l'agence Edward Snowden, qui, depuis l'année dernière, diffuse des renseignements sur les activités de surveillance menées par les Américains dans le monde entier.

L'un des objectifs de l'opération Shotgiant était de mettre au jour des liens entre Huawei et l'armée chinoise, lit-on dans un document de 2010 cité par le New York Times. Mais, selon le journal, l'opération visait aussi à tirer parti de la technologie de Huawei. La NSA cherchait à effectuer une surveillance via des ordinateurs et des téléphones du réseau Huawei vendu à des pays tiers.

Cadres épiés

La NSA aurait réussi à s'introduire dans les serveurs du siège de Huawei, dans la ville de Shenzhen, obtenant des renseignements sur le fonctionnement des routeurs géants et des commutateurs numériques qui, selon l'entreprise chinoise, relient un tiers de la population mondiale. La NSA a également épié les communications des cadres dirigeants de Huawei, poursuit le quotidien.

Selon le magazine allemand «Der Spiegel», qui fait état aussi de l'intérêt de la NSA pour Huawei, l'offensive numérique lancée par l'agence américaine vise aussi les dirigeants politiques chinois. La NSA, dit pour sa part le New York Times, cherchait aussi à obtenir des renseignements sur des clients clés de la Chine, dont «des cibles hautement prioritaires - l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan, Kenya, Cuba».

Les informations du New York Times ont été publiées à quelques jours de la tournée que va effectuer le président chinois, Xi Jinping, en Europe, et alors que l'épouse de Barack Obama, Michelle Obama, se trouve en Chine. Samedi, à Pékin, elle a déclaré devant un parterre d'étudiants qu'un accès libre à l'information -notamment en ligne- représentait un droit universel.

(ats/nxp)

Créé: 23.03.2014, 08h35

Galerie photo

Petit guide des scandales de la NSA

Petit guide des scandales de la NSA De Prism à Bullrun en passant par XKeyscore, retour sur les révélations explosives d'Edward Snowden.

Articles en relation

Zuckerberg fait part de sa «frustration» à Obama

Refonte de la NSA Le président américain a reçu vendredi les dirigeants des grands groupes internet pour discuter de son plan de remaniement de l'agence américaine du renseignement (NSA) Plus...

De nouvelles frontières cloisonnent le Net

Evolution L’Internet ouvert et global vit-il ses dernières années? Suite au scandale de la NSA, la fragmentation du réseau s'accélère. Les organes de régulation et les géants du Web tirent la sonnette d’alarme. Plus...

La NSA peut enregistrer tous les appels d'un pays

Surveillance L'agence américaine de renseignement a la capacité technique d'enregistrer l'ensemble des appels téléphoniques passés d'un pays, révèle mardi le «Washington Post». Plus...

Le futur chef de la NSA estime que les écoutes sont «vitales»

Espionnage Le candidat choisi par Barack Obama pour diriger la NSA a expliqué juger «vital» de poursuivre la collecte de métadonnées d'appels téléphoniques dans les actions de l'agence de renseignements américaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...