La suite Office désormais sur iPad et iPhone

ApplicationUne version de la suite Office pour l'iPad, ainsi que des applications compatibles avec l'iPhone ou avec le système d'exploitation Android ont été dévoilées par Microsoft.

Jusqu’ici, Microsoft réservait ses logiciels bureautiques à ses tablettes Surface et aux terminaux mobiles tournant sous Windows, faisant l’impasse sur Android et iOS.

Jusqu’ici, Microsoft réservait ses logiciels bureautiques à ses tablettes Surface et aux terminaux mobiles tournant sous Windows, faisant l’impasse sur Android et iOS. Image: The Verge

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe informatique américain Microsoft a annoncé jeudi l'ouverture de sa célèbre suite de bureautique Office, qui comprend des logiciels comme Word ou PowerPoint, aux écosystèmes de ses rivaux, à commencer par Apple.

Il a présenté à San Francisco une version d'Office pour la tablette informatique iPad d'Apple, ainsi que des applications mobiles d'Office compatibles avec l'iPhone ou avec le système d'exploitation Android, conçu par Google et utilisé par plusieurs marques de smartphones dont Samsung.

Être «sur toutes les plateformes»

«Nous sommes déterminés à faire fonctionner nos applications sur toutes les plateformes», a commenté lors de cet événement le directeur général Satya Nadella, qui vient de prendre les commandes du groupe et qui est très attendu sur la stratégie qu'il compte mener.

A ce titre, il a assuré qu'il comptait rendre les versions complètes des programmes les plus largement utilisés de Microsoft compatibles avec toutes sortes d'appareils. Le groupe de Redmund, dans l'Etat de Washington (nord-ouest), revendique plus d'un milliard d'utilisateurs pour Office.

Le patron d'Apple s'est félicité de cette ouverture sur son compte Twitter en souhaitant la«bienvenue sur l'iPad et l'App Store à Satya Nadella et à Office».Concrètement, les abonnés à Office 365, la version dématérialisée en ligne de la suite de bureautique, pourront désormais ajouter leur iPad parmi les appareils reconnus dans leur profil. Cela leur permettra ensuite de créer et d'éditer des documents depuis leur tablette avec le traitement de texte Word, le tableur Excel ou le système de présentation PowerPoint, grâce à des applications spécifiques téléchargeables dans l'App Store d'Apple.

«Une opportunité massive de revenus»

«En permettant à Office de fonctionner sur l'iPad seulement avec un abonnement à Office 365, Microsoft incite un peu plus les consommateurs à migrer vers Office 365», qui représente «une opportunité massive de revenus et de bénéfice opérationnel pour Microsoft», soulignent les analystes de Credit Suisse dans une note.

Contrairement aux logiciels achetés sur supports physiques, qui une fois payés et installés sur un ordinateurs peuvent être utilisés aussi longtemps que le consommateur le désire, l'abonnement à Office 365 doit être renouvelé, et constitue donc une source de revenus plus régulière.

L'iPad reste la référence

Les écosystèmes des grands groupes technologiques, qu'il s'agisse d'iOS chez Apple, Android chez Google ou Windows chez Microsoft, sont jusqu'ici plutôt fermés.Apple lui-même envisagerait toutefois également un peu plus d'ouverture: le magazine musical américain Billboard écrivait ainsi il y a quelques jours qu'il réfléchissait à lancer, pour la première fois, une application pour sa boutique de musique en ligne iTunes qui soit compatible avec Android.

Microsoft a sa propre tablette, la Surface, lancée il y a environ un an et demi. Les derniers résultats trimestriels du groupe, publiés en janvier, montraient une amélioration de ses ventes avec des revenus doublés en trois mois, à 893 millions de dollars entre octobre et décembre, contre 400 millions de juillet à septembre. Mais l'appareil peine à se faire une place sur un marché où l'iPad reste la référence.

Microsoft reste fidèle à Windows

Satya Nadella a assuré que Microsoft restait fidèle à son propre système d'exploitation pour ordinateurs, Windows, faisant miroiter des annonces lors d'une conférence de développeurs la semaine prochaine à San Francisco. «Il n'y a pas de compromis», a-t-il affirmé, mais «il s'agit de pouvoir exceller là où sont nos clients».Selon la même philosophie, le groupe a présenté parallèlement un nouveau produit destiné aux entreprises, Enterprise Mobility Suite.

Il doit leur permettre de garder leurs informations sécurisées lorsque leurs salariés y accèdent depuis toute une série d'appareils, de l'ordinateur portable aux smartphones et aux tablettes.Satya Nadella dit vouloir rendre les logiciels de Microsoft utilisables avec n'importe quel appareil en vogue chez les consommateurs.«Le monde d'ici cinq à dix ans ne sera pas défini par les formes (d'appareils) que nous connaissons et aimons aujourd'hui», a-t-il prédit.

«De nouvelles formes vont naître à un rythme rapide, et tout ce que nous ferons sera numérisé».Il estime que Microsoft peut compter sur la force de ses logiciels dans des domaines comme l'informatique dématérialisée (cloud) ou la sécurité des données par exemple.

Créé: 27.03.2014, 15h37

Articles en relation

Microsoft s'est trouvé un patron

Technologies Le géant informatique a annoncé mardi la nomination de Satya Nadella comme directeur général, alors que Bill Gates le fondateur de Microsoft quittera la présidence du conseil d'administration. Plus...

Microsoft donne 5 millions de francs à l'EPFL et l'EPFZ

Hautes Ecoles Microsoft et les EPF collaborent depuis 2008. Le partenariat prend une nouvelle orientation et est approfondi. Plus...

Bill Gates redevient l'homme le plus riche du monde

Palmarès Le co-fondateur du géant de l'informatique Microsoft est à nouveau l'homme le plus riche du monde. Il prive le Mexicain Carlos Slim du titre qu'il détenait depuis quatre ans, selon le classement 2014 du magazine américain Forbes. Plus...

Galerie photo

Les nouveautés de Windows 8

Les nouveautés de Windows 8 Windows 8 rompt radicalement avec les anciens Windows. Visite guidée.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.