Passer au contenu principal

Orange propose un système d'alerte

Après Swisscom et Sunrise, Orange propose enfin un système alertant l’utilisateur lorsqu’il surfe à l’étranger et dépasse son quota de données achetées avant de partir.

Jusqu'ici, un client Orange pouvait acheter à prix fort un quota de données pour surfer à l'étranger et les dépasser sans que l'opérateur l'avertisse. Conséquence: il payait ensuite une facture salée pour tout dépassement.
Jusqu'ici, un client Orange pouvait acheter à prix fort un quota de données pour surfer à l'étranger et les dépasser sans que l'opérateur l'avertisse. Conséquence: il payait ensuite une facture salée pour tout dépassement.
Keystone

Il aura fallu 2 ans (et la fin des vacances) pour qu'Orange avertisse ses clients qu'une facture astronomique les guette s'ils continuent de surfer à l'étranger avec leur mobile.

L'opérateur s’était engagé à mettre en place un système d'alerte au printemps 2011 déjà lors de négociations avec les organisations de consommateurs. «L’opérateur est enfin passé de la parole à l’acte», a indiqué vendredi l’Alliance des organisations des consommateurs, qui réunit la Fédération romande des consommateurs (FRC) ainsi que ses homologues alémanique SKS et tessinoise ACSI.

Jusqu'ici, un client Orange pouvait acheter à prix fort un quota de données pour surfer à l'étranger et les dépasser sans que l'opérateur l'avertisse. Conséquence: il payait ensuite une facture salée pour tous les Mégaoctets consommées «à l'insu de son plein gré».

Peut mieux faire

Tous les clients mobile de Suisse peuvent désormais être alertés en cas de dépassement d’un certain montant, souligne l’alliance. Un système de ce genre existait déjà chez Swisscom et Sunrise.

Le système d’alerte prévoit le blocage de l’accès à internet par mesure de précaution arrivé à une limite du crédit prédéterminé. Il est ensuite possible de déverrouiller manuellement le blocage.

Ce système a toutefois ses limites, selon l’alliance. Elle continue de recommander aux consommateurs de faire preuve de prudence lorsqu’ils surfent sur internet à l’étranger avec leur smartphone. Et de rappeler que le plus sage est de désactiver les données à l’étranger et d’utiliser les réseaux gratuits en cas de besoin.

(ats/SK)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.