Passer au contenu principal

TéléphonieLes premiers smartphone et écran pliables dévoilés

Le géant coréen Samsung a présenté son premier écran pliable pour smartphone. Mais une marque inconnue, Royole, a elle dévoilé le premier smartphone qui se plie.

L'un des responsables de Samsung, Justin Denison, a présenté brièvement le premier écran pliable de la firme. (7 novembre 2018)
L'un des responsables de Samsung, Justin Denison, a présenté brièvement le premier écran pliable de la firme. (7 novembre 2018)
Keystone
Quand il est ouvert, c'est une tablette avec un grand écran, selon Samsung.
Quand il est ouvert, c'est une tablette avec un grand écran, selon Samsung.
Keystone
Avec son appareil, la firme a grillé tous les géants de la téléphonie mobile.
Avec son appareil, la firme a grillé tous les géants de la téléphonie mobile.
Royole
1 / 9

Samsung a dévoilé mercredi son tout premier écran pliable pour smartphone lors de sa conférence des développeurs à San Diego, en Californie. «Quand il est ouvert, c'est une tablette avec un grand écran. Quand il est fermé, c'est un téléphone qui tient parfaitement dans la poche», a expliqué Justin Denison, l'un des responsables du groupe lors de la présentation.

Le géant coréen n'a pas avancé de date de commercialisation, mais les spécialistes avancent que l'appareil pourrait être disponible courant 2019. Samsung s«era prêt pour la production de masse» de ce nouveau type d'écran --appelé "Infinity Flex Display" dans les mois qu viennent», a poursuivi Justin Denison. Il r a précisé que l'appareil était prévu pour être plié et déplié de façon répétée. «L'écran pose les fondations du smartphone de demain», a-t-il aussi assuré.

Mais le groupe, qui met au point aussi bien des appareils mobiles tout entiers que des composants, n'a pas annoncé d'appareils mobiles avec cet écran pliable. En effet, pour qu'un tel appareil puisse fonctionner, il lui faut un système d'exploitation et des applications optimisées.

Appel aux développeurs

Samsung et Google, qui conçoit le système mobile Android qui fait tourner les appareils mobiles de Samsung, ont donc également annoncé mercredi avoir commencé à collaborer pour optimiser Android pour ces futurs appareils évolutifs. Les développeurs -ceux qui conçoivent les applications- ont donc eux aussi été invités mercredi à modifier leurs «apps» pour fonctionner avec un écran qui se plie et se déplie.

Enfin, Samsung a aussi présenté mercredi une toute nouvelle interface utilisateur (icônes, onglets...) appelée «One UI». D'abord disponible l'an prochain sur les derniers modèles Galaxy S9 et Note 9, cette nouvelle présentation se veut notamment plus simple d'utilisation et, surtout, est optimisée pour les futurs appareils à écran pliable.

Samsung est le leader mondial du smartphone. L'écran pliable est vu comme la prochaine avancée majeure dans l'industrie du smartphone, qui attend avec impatience la nouvelle technologie révolutionnaire qui donnera un second souffle au marché, plus de dix ans après l'iPhone.

Grillés par une marque inconnue

Selon la presse spécialisée, plusieurs autres fabricants, en particulier le sud-coréen LG et le chinois Huawei travaillent sur le concept. Mais ils se sont en partie fait griller la politesse par une marque méconnue appelée Royole et qui a présenté récemment, en toute discrétion, un modèle de téléphone/tablette à écran flexible. Royole a son siège social en Californie.

Cet appareil, le FlexPai, est déjà disponible en pré-commande en Chine pour livraison en décembre, selon son site internet. A la différence du prototype d'écran de Samsung, le FlexPai ne se plie pas complètement (la jointure reste arrondie) et même fermé, il reste assez volumineux.

Très lourd

Déplié, son grand écran Amoled de 7,8 pouces en fait une tablette de 19 cm x 13,4 cm de côté, pour 7,8 mm d’épaisseur. Replié, il donne un smartphone de 4 pouces, mais avec une épaisseur record de 1,56cm. Et le poids est conséquent: 320 grammes, contre 208 grammes pour un iPhone XS Max, ou 201 grammes pour un Samsung Galaxy Note 9, expliquent les sites spécialisés.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.