Les Romands apprécient les apps gratuites

TélécommunicationsDes différences régionales notables ont été constatées en Suisse sur l'utilisation des applications de téléphonie.

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Romands, en particulier les jeunes, recourent assidûment à Whatsapp pour téléphoner. Près de la moitié d'entre eux utilisent quotidiennement cette application pour leurs appels, contre moins d'un tiers des Alémaniques, révèle un sondage publié mardi par le service comparatif sur internet moneyland.ch

L'indicateur comparatif n'hésite pas à «parler d'un Röstigraben» en matière de téléphonie. Pas moins de 47% des Romands interrogés déclarent faire un usage quotidien de Whatsapp pour leurs coups de fil, contre 32% des Alémaniques. Et au-delà de Whatsapp, 51% des Romands passent tous les jours au moins un appel sur leur portable via un opérateur mobile, contre seulement 29% des Alémaniques.

Corollaire, la téléphonie fixe reste plus populaire outre-Sarine (76% d'usagers) qu'en Suisse romande (71%). Mais il n'y a plus que 13% des Suisses à téléphoner encore quotidiennement via le réseau fixe.

Les Romands se montrent généralement plus ouverts en matière de nouvelles technologies de communication. Les applications permettant de téléphoner telles que Whatsapp, Skype, Facetime et Viber y sont «nettement plus répandues» qu'en Suisse germanophone, note moneyland.ch, qui a interrogé un échantillon représentatif de 1517 personnes.

D'une manière générale, les Romands téléphonent bien plus souvent. Près des trois quarts d'entre eux (72%) affirment être au moins une fois par jour l'oreille collée à leur appareil, contre seulement 53% des Alémaniques.

Un défi pour les opérateurs

Globalement, sans parler d'un usage quotidien, le modus operandi le plus courant pour passer des appels est via un opérateur mobile (sans application spécifique): 99% des Suisses téléphonent de cette manière, contre 85% via l'application Whatsapp, 75% pour le réseau fixe, 50% par Skype, 33% via Facebook, 25% avec Facetime d'Apple, 11% par Viber et 6% avec Threema.

A noter là aussi une différence de taille entre Romands et Alémaniques: 56% des premiers recourent à Facebook pour téléphoner, contre 27% seulement outre-Sarine.

«Whatsapp et d'autres applications gratuites constitueront un défi de plus en plus important pour les opérateurs de téléphonie en Suisse», relève dans le communiqué Ralf Beyeler, expert en télécommunications à moneyland.ch. Les opérateurs ont commencé à réagir, précise-t-il, en rendant plus avantageux les appels vers d'autres réseaux que le leur, même lorsqu'ils bénéficient déjà d'abonnements à bas prix.

D'une façon générale, si un clivage apparaît entre les régions linguistiques, moneyland.ch ne constate pas de différence notable entre les habitudes des citadins et celles des habitants des campagnes. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2018, 11h54

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...