Spotify dépose plainte contre Apple

StockholmLe service de streaming musical a saisi la Commission européenne contre la firme américaine pour abus de position dominante.

Spotify comptait 87 millions d'utilisateurs payants en novembre 2018.

Spotify comptait 87 millions d'utilisateurs payants en novembre 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le suédois Spotify, numéro un mondial de l'écoute de musique en ligne, a annoncé mercredi saisir la Commission européenne contre Apple pour abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne.

«Ces dernières années, Apple a introduit des règles dans l'App Store qui limitent intentionnellement le choix et étouffe l'innovation [...], agissant à la fois en juge et partie pour désavantager délibérément les autres développeurs d'applications», a justifié le co-fondateur de Spotify, Daniel Ek, dans un communiqué.

Spotify reproche notamment à la firme américaine, propriétaire à la fois du système d'exploitation iOS et de l'App Store, d'imposer un droit de 30% aux services de musique en ligne sur les achats effectués par le biais de son système de paiement, enchérissant d'autant le coût de l'abonnement pour les utilisateurs.

Surcoût sur l'abonnement

Afin d'amortir le surcoût induit, «cette taxe nous obligerait à artificiellement augmenter le prix de notre abonnement Premium bien au-delà de prix de l'abonnement Apple Music. Pour garder des prix concurrentiels, nous ne pouvons pas nous le permettre», ajoute Daniel Ek.

Spotify demande que les applications puissent se concurrencer «en fonction de leurs mérites et non de l'App Store», que le consommateur ne soit pas contraint de passer par Apple pour écouter de la musique en ligne et payer des «tarifs discriminatoires», et enfin que les plateformes de paiement ne fassent pas écran entre l'offre de musique et l'utilisateur. (ats/nxp)

Créé: 13.03.2019, 12h44

Articles en relation

Spotify, machine à sous qui compresse les goûts

Musique Sous son apparence de diversité infinie, le leader mondial de la musique en ligne favorise une minorité d’artistes et de styles. En Suisse, le rap et l’electro se taillent la part du lion. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.