Une startup invente «le Nespresso du vin»

CES de Las VegasL'appareil permet de déguster un verre de vin chez soi dans des conditions optimales.

La machine utilise des flacons de 10 centilitres.

La machine utilise des flacons de 10 centilitres. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est un peu «le Nespresso du vin» : une startup française présente au salon CES de Las Vegas une machine à doses individuelles qui sert un verre de vin aux conditions idéales pour sa dégustation.

«Tant qu'à boire un verre de vin, autant en boire un bon et bien le boire», fait valoir Thibaut Jarrousse, co-fondateur de la startup 10-Vins basée à Nantes (ouest de la France), en expliquant le fonctionnement de cette sommelière électronique baptisée «D-Vine».

Elle utilise des flacons de 10 centilitres, l'équivalent d'un verre, qu'on insère dans le haut de la machine. Celle-ci commence par aérer le vin, comme s'il avait passé trois heures en carafe, puis lui fait traverser un module thermique qui le réchauffe ou le refroidit, selon les besoins.

«En une minute, le vin se met à la bonne température et se met à couler dans le verre», explique Thibaut Jarrousse.

Quelques grands crus

Les vins disponibles en flacons sont sélectionnés par une oenologue, avec actuellement une trentaine de références françaises, et même quelques grands crus de Bourgogne et du Bordelais.

Une étiquette RFID sur le flacon transmet à la machine les informations sur la manière de le servir, mais permet aussi à l'utilisateur, depuis son téléphone mobile, d'en apprendre davantage sur ce qu'il boit, en accédant à une vidéo du viticulteur ou des commentaires de l'oenologue.

Le développement du système a demandé cinq ans et chaque détail a été pensé, de la vitesse à laquelle le vin coule dans le verre au nettoyage automatique entre deux flacons. Plusieurs brevets ont été déposés.

500 euros tout de même

La société dit avoir vendu les 300 premières machines en France «en quelques semaines», et veut s'attaquer cette année aux Etats-Unis. Dans la foulée de Las Vegas, ses dirigeants iront valider le marché à New York et San Francisco, et en profiteront pour rendre visite à des vignerons de la région californienne de Napa.

«Quand on va démarrer aux Etats-Unis, c'est forcément avec des vins américains», commente Thibaut Jarrousse.

Il reconnaît qu'au départ l'entreprise a eu «vraiment peur» de l'accueil du monde du vin. «On a mis trois ans pour être reconnus par la profession en France», mais aujourd'hui «Philippe Faure-Brac, un des meilleurs sommeliers français, a testé la machine et était super content».

L'oenologue qui collabore avec 10-Vins, Béatrice Dominé, dit avoir été séduite par l'originalité du concept. «Le monde du vin est un milieu un peu figé», estime-t-elle, «ça empêche les gens de venir vers le vin». «L'idée est d'amener la qualité du vin chez les gens de manière très fun», poursuit-elle. «Ils boivent plus intelligent», et peuvent aussi découvrir de nouveaux vins sans avoir à payer le prix d'une bouteille entière.

Les flacons individuels sont vendus entre 2 et 16 euros selon leur contenu, mais il faut d'abord investir 499 euros dans la machine.

(afp/nxp)

Créé: 08.01.2016, 08h28

Articles en relation

Des objets du quotidien, mais plus intelligents

CES de Las Vegas De la maison à la voiture en passant par les accessoires vestimentaires, ils tiennent la vedette au salon d'électronique américain. Plus...

La chaussure qui se lace toute seule existe

France Le film «Retour vers le futur» a inspiré une startup française. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.