La Terre ne pourra plus être plate sur YouTube

Théories complotistesLa plate-forme vidéo entend limiter la propagation de contenus conspirationnistes, trompeurs ou manipulateurs.

La visibilité de ce type de contenu devrait être fortement limitée à l'avenir sur la plate-forme.

La visibilité de ce type de contenu devrait être fortement limitée à l'avenir sur la plate-forme. Image: Capture d'écran YouTube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

YouTube a décidé de faire la chasse aux vidéos qui font la promotion de théories extravagantes ou conspirationnistes sur la rotondité de la Terre ou les attentats du 11-Septembre, a indiqué la plateforme vidéo vendredi.

Système de suggestions

YouTube, détenu par Google, va progressivement modifier son système de suggestions de vidéos pour que les programmes de ce type passent plus inaperçus, tout en restant en ligne.

Cela commencera aux Etats-Unis avant d'être étendu à d'autres pays.

Il s'agit pour YouTube de limiter la propagation de contenus qui sont aux limites de ses conditions d'utilisation, sans pour autant les enfreindre, explique le service, devenu extrêmement populaire en particulier auprès du jeune public.

«Nous allons donc commencer à réduire le nombre de suggestions de contenus qui pourraient désinformer les usagers de façon néfaste», a ainsi écrit la plateforme sur son blog.

Équilibre complexe

YouTube cite comme exemples les vidéos vantant «des remèdes miracles pour des maladies graves, qui affirment que la Terre est plate ou qui affirment, de façon flagrante, des choses fausses sur des événements historiques comme le 11-Septembre». L'entreprise estime que cela ne devrait concerner que moins d'1% des contenus tout en améliorant la qualité du service.

Ces programmes resteront accessibles via le moteur de recherche internet mais ne seront pas mises en avant par YouTube, qui espère ainsi trouver un «équilibre» entre «liberté d'expression» et «responsabilité envers les usagers».

C'est cet équilibre complexe que tous les géants d'internet --à commencer par Facebok ou Twitter-- tentent de trouver face à la prolifération exponentielle de contenus haineux, manipulateurs, trompeurs ou autres sur leurs plateformes.

Changements d'algorithmes

Comme dans les autres réseaux, le changement impulsé par YourTube sera mis en oeuvre grâce à des changements d'algorithmes et un tri fait «à la main» par des humains.

YouTube change régulièrement ses fonctionnalités, notamment son système de suggestions. Il avait ainsi il y a quelques années fait la chasse aux vidéos «attrape-clics». Rien qu'en 2018, YouTube affirme avoir procédé à «des centaines de modifications» pour améliorer la qualité des suggestions de contenus. (afp/nxp)

Créé: 25.01.2019, 22h16

Articles en relation

Facebook investira 300 millions dans le journalisme

Réseaux sociaux L'entreprise américaine entend lutter contre les fake news en investissant dans l'information locale. Plus...

Les fake news, un danger pour la démocratie

Suisse Pour la majorité des sondés, les fausses informations sont préjudiciables à une bonne cohésion sociale. Plus...

Aux «fake news», préférez les «infox»

France Une commission française dit préférer l'utilisation du terme «infox» à celui de l'anglais «fake news». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...