L'UE interpelle Facebook, Twitter et Google

InternetBruxelles souhaite notamment que les trois sociétés améliorent leurs services afin de lutter contre la fraude et contre les arnaques en ligne.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les services européens de protection des consommateurs ont demandé aux géants d'internet, Facebook, Google et Twitter, de modifier leurs conditions générales d'utilisation, rapporte une source informée jeudi. Ces derniers pourraient être amendés.

Les autorités européennes ont adressé en décembre un courrier aux trois sociétés américaines leur précisant que certaines des conditions existantes enfreignaient le droit protégeant les consommateurs de l'Union européenne. Bruxelles souhaite notamment que les trois sociétés améliorent leurs services afin de lutter contre la fraude et contre les arnaques en ligne.

Certaines des conditions dénoncées par les Européens empêchent les utilisateurs de saisir la justice de leur pays. Elles les obligent à porter leur contentieux devant les tribunaux de Californie, siège de trois entreprises.

D'autres critiques concernent le manque d'identification claire des contenus sponsorisés ou l'obligation pour le consommateur de renoncer à certains droits fondamentaux comme celui d'annulation d'un contrat.

Pouvoir excessif

Les Européens estiment également que les trois sociétés disposent d'un pouvoir excessif dans l'appréciation du caractère acceptable des contenus mis en ligne par les utilisateurs, selon le courrier consulté par Reuters.

Les responsables de Facebook, Twitter et Google ont eu des entretiens constructifs avec les autorités européennes jeudi. Ils ont proposé certains aménagements pour résoudre ces problèmes, indique-t-on de même source.

La Commission européenne, qui soutient cette initiative, dispose du pouvoir d'imposer des amendes en cas de litige avec des entreprises. (ats/nxp)

Créé: 17.03.2017, 00h17

Articles en relation

Viols diffusés sur Facebook: les suspects inculpés

Suède Le parquet de Suède a annoncé avoir inculpé trois jeunes hommes soupçonnés d'avoir violé une femme en direct sur Facebook. Plus...

Données Facebook plus utilisées pour surveiller

Etats-Unis Des données en matière de localisation servaient à traquer des manifestants. Notamment à Ferguson et à Baltimore. Plus...

Zuckerberg va être papa d'une 2e petite fille

Facebook Le patron de Facebook a annoncé jeudi soir que sa femme et lui attendaient un heureux événement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...