La Ville de Zoug acceptera les bitcoins dès cet été

Monnaie virtuelleCette nouveauté sera réservée aux habitants de la localité et limitée à 200 fr. Mais ça pourrait n'être qu'un début.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les habitants de la commune de Zoug pourront bientôt régler certains services par monnaie virtuelle. La Ville a en effet décidé, la semaine dernière, d'accepter les paiements en bitcoins pour des montants allant jusqu'à 200 fr., rapportent différents médias, dont la «Neue Zuger Zeitung». La mesure entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

Dans un communiqué, la commune explique vouloir montrer l'exemple, dans cette «Crypto Valley» qui compte une quinzaine de sociétés et start-ups de FinTech (technologies de la finance). L'agglomération accueille, entre autres, Bitcoin Suisse, Monetas ou encore Xapo. La Ville va également s'approcher de toutes ces entreprises afin de déterminer avec elles leurs besoin et leur concocter un «environnement économique optimal».

A la fin de l'année, la Ville de Zoug tirera les enseignements de ce premier semestre de paiements en bitcoins et décidera s'il faut étendre cette offre à d'autres monnaies virtuelles et augmenter les montants acceptés. «Régler ces impôts en bitcoins n'est encore que de la musique d'avenir, mais c'est néanmoins réaliste», a indiqué le maire, Dolfi Müller, à la Neue Zuger Zeitung». (nxp)

Créé: 09.05.2016, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.