La revente de cadeaux gagne du terrain

InternetLes bougies du sapin fument encore que les déçus et les cyniques revendent déjà leurs cadeaux de Noël. Une pratique qui augmente avec la crise, y compris en Suisse.

Des applications pour smartphone permettent de mettre en vente rapidement des objets. Elles renforcent le phénomène de la revente de cadeaux de Noël.

Des applications pour smartphone permettent de mettre en vente rapidement des objets. Elles renforcent le phénomène de la revente de cadeaux de Noël. Image: archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est la rencontre entre «les dépités, ceux qui ne sont pas contents de leurs cadeaux et les frustrés, ceux qui n’ont pas eu ce qu’ils voulaient», résume Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister.com. Sur le site, un bouton bien en vue appelle les internautes à revendre leurs cadeaux.

«Mardi à la mi-journée, nous avons constaté un doublement des mises en ventes par rapport à un jour normal», souligne Olivier Mathiot. eBay France, autre grand site de commerce en ligne, a recensé de son côté 150’000 annonces supplémentaires publiées sur le site par rapport à lundi. Pour 2011, la revente de cadeaux a représenté 433 millions de francs sur l’ensemble des sites eBay.

Tous les sites de ventes et d’annonces ne surfent pas aussi ostensiblement sur la vague. Sur Ricardo.ch, aucun onglet n'invite à mettre en vente ses cadeaux fraîchement reçus. Mais le phénomène s'observe aussi. «L'an dernier, 20% de nos utilisateurs ont revendu un cadeau de Noël, explique Barbara Zimmermann, porte-parole du site suisse. Cette pratique est toujours mieux acceptée. Un tabou est est tombé».

Sur le site de vente et d'annonces suisses, juste après les fêtes, les utilisateurs se séparent surtout de parfums, de jouets et de téléphones mobiles.

Jeux vidéo en tête

Au hit-parade des objets proposés sur la Toile, il y a aussi des jeux vidéo comme les derniers «Call of Duty» ou «Assassin’s Creed». De manière générale, ce sont tous les livres, CD, DVD à succès que l’on peut se procurer en ligne à des prix entre 20% et 40% inférieurs à ceux achetés en magasins.

Si les gens choisissent de profiter de leurs cadeaux en y jouant ou en les écoutant ou lisant sur une très courte période, ils seront alors privés de leur emballage et ne seront plus déclarés «comme neufs», soit une baisse de leur valeur marchande.

Joël Dicker taquine «Fifty Shades of Grey»

Cette année se retrouvent ex æquo parmi les livres à revendre le succès littéraire «La vérité sur l’affaire Harry Quebert» avec l’ouvrage sulfureux «Cinquante nuances de Grey», indique-t-on chez PriceMinister. Les films les plus proposés sont «Le Prénom» et «L’Age de Glace 4».

Dans la catégorie hi-tech, les gens mettent volontiers en vente des accessoires pour mobiles (coques de portables, écouteurs, etc.). Quant aux articles plus onéreux, ils sont lâchés moins facilement et font souvent l’objet d’un temps de réflexion, relèvent les professionnels.

Dopé par les smartphones

Cette pratique de la revente a aussi pu se développer cette année, «grâce à la généralisation des smartphones qui disposent tous d’applications adéquates et rapides», fait remarquer Leïla Guilany-Lyard, directrice de la communication chez eBay France.

Considérée encore choquante par près de la moitié des Français (48%), selon un récent sondage, la revente des cadeaux de Noël sur internet est toutefois mieux acceptée et fait de plus en plus d’émules, notamment parmi les jeunes. D’autant que le moteur principal reste la crise économique.

«Depuis 2008 (début de la crise), on assiste à une forte hausse des reventes de cadeaux de Noël. Cette année, on estime que quelque deux millions de produits seront mis en vente sur notre site entre le 25 décembre et le 25 janvier, contre 1,5 million l’an dernier à la même époque et 1 million un mois normal», explique Olivier Mathiot.

Cadeaux anonymes

Selon lui, le succès de la revente tient aussi au fait que les cadeaux de Noël sont moins personnalisés et répondent à des modes, à des opérations marketing, plus qu’aux désirs de ceux que l’on veut gâter. Qualifiée de phénomène de société, cette pratique permet aussi de «consommer malin et de respecter l’environnement en recyclant», font valoir les professionnels.

Pas besoin forcément de vendre ses cadeaux pour s’en débarrasser de manière écologique. Les personnes davantage branchées par la charité que la consommation (si futée soit-elle) se tournent vers des œuvres de charité, à l’image de l’action 2x Noël. La Croix-Rouge suisse redistribue les paquets en Suisse et à l’étranger.

Si les sites de vente connaissent un pic de trafic juste après Noël, le gros reste à venir, avec les soldes de janvier. (S.K/.afp/nxp)

Créé: 26.12.2012, 11h51

Articles en relation

La revente des cadeaux, une pratique qui se généralise

Fêtes Si la pratique consistant à revendre une partie de ses cadeaux de Noël se généralise, elle reste encore mal perçue par une partie de la population qui la juge «choquante». Plus...

eBay s’envole grâce au mobile

Vente en ligne Le groupe de distribution en ligne a relevé mercredi ses prévisions annuelles. Plus...

Les vieux gadgets valent de l’or

Occasion Mis en vente sur eBay pour 10'000 dollars, un iPhone première génération dans son emballage d’origine défraie la chronique. Trop cher? Le cas est loin d'être isolé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...