Un cheval de Troie menace de vous priver d'internet

SécuritéLa Confédération demande à tous les internautes de soumettre leurs ordinateurs à un test de dépistage en ligne. Un maliciel particulièrement perfide pourrait avoir infecté de nombreuses machines en Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des milliers d’ordinateurs pourraient se voir privés d’internet le 8 mars prochain. La raison? Un cheval de Troie (Trojan) baptisé DNS-Changer. Le maliciel, qui s’installe à l’insu des utilisateurs a infecté au moins 33 000 PC et Macs rien qu’en Allemagne. On ne connaît pas l'étendue des dégâts en Suisse, mais la Confédération prend le problème très au sérieux, comme en atteste un communiqué publié mercredi en fin de journée.

Une fois en place, le Trojan manipule la configuration DNS, essentielle pour surfer sur internet. Les navigateurs ainsi piratés redirigent les internautes vers des pages frauduleuses. Il s’agit souvent de copies de sites populaires, mais agrémentés de publicités pour des médicaments illégaux.

Black-out le 8 mars?

Le FBI a arrêté en novembre dernier le réseau criminel derrière DNS-Changer lors d’une razzia à New York. Les serveurs DNS des malfrats ont été remplacés par des serveurs DNS légitimes afin d’aiguiller les ordinateurs contaminés vers les sites légitimes.

Problème: les serveurs du FBI seront débranchés le 8 mars. «À partir de ce jour, les ordinateurs infectés ne seront plus en mesure de résoudre les noms de domaine, et les utilisateurs ne pourront donc plus atteindre les sites Web», prévient MELANI. Suivant l’utilisation qui est faite de la machine, par exemple dans le domaine médical, cette coupure du réseau «peut entraîner de graves problèmes», poursuivent les experts de la Confédération.

Dépistage en ligne

C’est pourquoi MELANI tire la sonnette d’alarme. La centrale recommande aux internautes de scanner leur ordinateur pour localiser le dangereux Trojan. Un test en ligne vient d'être mis en place par les autorités allemandes. Un message d’alerte apparaîtra si une infection est détectée. En cas de mauvaise nouvelle, les experts de la Confédération recommandent de s’adresser à un spécialiste informatique. (nxp)

Créé: 12.01.2012, 11h26

Dossiers

Articles en relation

Le cyberactivisme au top des menaces pour 2012

Sécurité Les indignés du cyberespace sont en passe de devenir le plus grand danger pour la sécurité informatique, selon plusieurs experts. La Confédération partage ces craintes. Plus...

Les 4 pièges à éviter sur Facebook

Piratage Le réseau social est devenu le terrain de jeux des pirates, qui lancent plus de 200 millions d’attaques chaque jour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...