Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Sur Internet, la fin de l’anonymat est une chance»

Michal Kosinski estime que le privilège de l’intimité a été définitivement écarté par la technologie

Qu’est-ce qu’on peut apprendre de nous à partir de nos «like»?

Comment est-ce possible?

Facebook n’est pas le seul endroit où nous laissons des traces?

Facebook nous connaît mieux que nous-mêmes?

Mais j’y montre les photos sur lesquelles je suis très heureuse et sociable, même si c’est faux.

C’est effrayant!

Mais est-ce encore une vision où nous avons la liberté de choix?

Et aujourd’hui nous pouvons le demander à l’ordinateur.

Tout dépend de la façon dont on utilise la technologie, n’est-ce pas?

Nous vivons donc dans une société où tout est tellement prévisible?

Qui a l’accès à ce genre d’informations sur nous? Peut-être un politicien qui peut me mettre en prison pour ce qu’il sait sur moi?

Pour quelle raison?

Mais dans un pays non démocratique?

Notre vie privée n’aura plus rien de secret dans l’avenir? Ou peut-on encore faire marche arrière?