Le service de vidéo Netflix arrive en Suisse

InternetLe leader américain du streaming légal Netflix a annoncé mercredi son arrivée en Suisse pour la fin de l’année. Cinq autres pays européens sont concernés.

En échange d’un abonnement mensuel, Netflix permet aux internautes de regarder sans téléchargement une grande sélection de films et de séries.

En échange d’un abonnement mensuel, Netflix permet aux internautes de regarder sans téléchargement une grande sélection de films et de séries. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Netflix va se lancer sur les marchés francophones et germanophones avant la fin de l'année, et la Suisse en profitera.

Le groupe, qui dispose d’un abondant catalogue de séries télévisées mais produit aussi des programmes originaux comme la série politique «House of Cards», proposera aussi ses services en France, en Belgique au Luxembourg, en Allemagne et en Autriche, a-t-il précisé dans un communiqué.

«Dès le lancement, les utilisateurs d’internet à haut débit dans ces pays pourront s’abonner à Netflix et regarder instantanément une vaste sélection de séries télévisées et de films hollywoodiens, locaux et mondiaux, y compris des séries originales de Netflix acclamées par la critique, où et quand ils voudront, sur des téléviseurs, des tablettes, des téléphones, des consoles de jeux et des ordinateurs», a promis le groupe américain.

Prix encore inconnu

Il ne détaille pas ses modalités de lancement, ni les dates exactes où il arrivera dans chaque pays et avec quelle programmation. Mais Le Figaro affirmait mardi que l’arrivée en France était prévue pour mi-septembre, avec un prix mensuel fixé à moins de 10 euros et une série originale en préparation se déroulant à Marseille, la ville où est tournée la très populaire série de France 3, «Plus Belle la Vie».

Comment ça marche?

En échange d’un abonnement mensuel, Netflix permet aux internautes de regarder en streaming (flux sans téléchargement) une importante sélection de films et de séries télévisées. Il commence aussi à proposer quelques séries originales rivalisant pour certaines avec celles des chaînes traditionnelles. L’une des plus remarquées a été «House of Cards», dont la première saison avait été mise en ligne début 2013. Elle a valu un Golden Globe aux Etats-Unis à l’actrice Robin Wright pour son rôle d’épouse d’un machiavélique homme politique américain joué par Kevin Spacey. «Orange is the New Black», lancée un peu plus tard et se déroulant en milieu carcéral, a aussi obtenu de bonnes critiques.

48 millions d’abonnés

Netflix avait lancé son premier service de vidéo en streaming en 2007 aux Etats-Unis, mais sa croissance a explosé ces dernières années pour en faire l’un des premiers sites de vidéo en ligne dans le monde: il revendique un total de plus de 48 millions d’abonnés dans plus de 40 pays.

Il est notamment présent en Amérique latine et a beaucoup investi ces dernières années en Europe, où il s’est lancé en 2012 au Royaume-Uni, en Irlande, au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède, puis en 2013 aux Pays-Bas.

Le service coûte pour l’instant 7,99 dollars aux Etats-Unis où le groupe compte le plus grand nombre d’abonnés (35 millions), mais Netflix avait annoncé le mois dernier «une augmentation d’un dollar ou deux selon les pays» d’ici fin juin, pour couvrir ses frais d’expansion internationale et des dépenses accrues dans ses contenus.

Une nouvelle offre

Netflix promet d’élargir nettement l’offre de vidéo en ligne à la demande pour les consommateurs, mais il fait parallèlement très peur en France aux milieux de l’audiovisuel et surtout du cinéma.

Ces derniers craignent de perdre des rentrées d’argent importantes si leur principal financeur, le groupe Canal+ qui est par ailleurs le diffuseur de «House of Cards» en France, perd des abonnés et réduit en conséquence ses contributions à la création qui sont proportionnelles à son chiffre d’affaires.

Le gouvernement français, avec lequel Netflix négocie depuis des mois, a beaucoup insisté sur la nécessité pour le groupe américain de respecter les mêmes obligations de financement et de quotas d’œuvres françaises que les chaînes de télévision et les services existants de médias audiovisuels à la demande.

Selon Le Figaro, Netflix contournerait ces contraintes en opérant depuis le Luxembourg, où il a jusqu’ici son siège européen. Le Premier ministre du Grand-Duché, Xavier Bettel, a toutefois indiqué mardi avoir été informé par la société de son intention de transférer ses quartiers généraux aux Pays-Bas début 2015. (afp/S.K./nxp)

Créé: 21.05.2014, 06h50

Articles en relation

Netflix envisage une série exclusive pour la France

Streaming Le monde du cinéma et de l’audiovisuel français se prépare avec inquiétude à l’arrivée du groupe américain de vidéo en ligne Netflix, alors que celui-ci envisage une nouvelle série originale pour briller dans l'Hexagone. Plus...

Netflix veut conquérir l'Europe

Streaming Dopé par de solides résultats financiers, le premier site mondial de «streaming» payant envisage une importante expansion en Europe cette année encore. Plus...

Le groupe de travail veut bloquer les sites pirates

Téléchargement Le rapport du groupe d’experts sur le droit d’auteur est paru ce vendredi. Il préconise le blocage des sites de téléchargement et de streaming, confirmant les fuites récentes. Plus...

DPstream fait de la résistance

Séries Visé par des mesures de censure en France, le célèbre site de streaming, se rebiffe. Il a ouvert une portail alternatif et explique aux internautes comment contourner le blocage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...