Pour Nicolas Sarkozy, partager, c’est pirater

TéléchargementLa culture web est devenue un thème de campagne de la présidentielle française. Pour Nicolas Sarkozy, il n’est pas question de différencier partage désintéressé de fichiers et piratage mafieux.

Nicolas Sarkozy se montre ferme contre le téléchargement,

Nicolas Sarkozy se montre ferme contre le téléchargement, Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Droits d’auteur, téléchargement illégal, Hadopi, censure d’internet: jamais une campagne présidentielle française n’aura été autant marquée par les nouvelles technologies et la culture web. Chaque candidat y va de sa recette et de ses méthodes pour lutter contre le piratage.

Dans un entretien au Point, Nicolas Sarkozy livre sa vision des nouveaux médias. Intransigeant, il refuse de distinguer partage de fichiers entre particuliers du piratage qui tire profit des téléchargements.

«Ce que je crois, contrairement à François Hollande, qui se perd - peut-être volontairement d'ailleurs, afin d'éviter une position claire sur ce sujet - dans des débats byzantins pour distinguer les échanges illégaux entre particuliers (que l'on devrait tolérer sans limite) et les pirates qui font du profit (que l'on devrait poursuivre), c'est qu'en pratique de telles distinctions ne "tiennent pas", souligne le président-candidat. La lutte contre le piratage doit viser tous les modes opératoires, de façon indissociable. Car aucune offre légale de musique et de films ne pourra jamais se stabiliser si l'on revient à la situation antérieure à l'Hadopi, celle de l'échange sans frein entre particuliers.»

Pour lui, il convient de traiter en même temps, et dans la durée, le P2P et les sites de streaming ou de téléchargement direct dont le modèle économique est fondé sur le piratage.

Cette position, on s'en doute, met le feu aux forums français sur le web.

Créé: 16.03.2012, 11h16

Articles en relation

«Même le gouvernement US utilisait Megaupload»

Téléchargement Kim Dotcom affirme que de nombreux officiels américains possédaient un compte Megaupload. L'accès aux légitimes pourrait s'en trouver accéléré. Plus...

Les premiers dossiers ont été transmis par Hadopi à la justice française

Téléchargement illégal Les premiers dossiers d'internautes suspectés de téléchargements illégaux sur le web sont désormais dans les mains de la justice. Les «pirates» risquent 1500 euros d'amende. Plus...

ACTA est encore moins populaire que George W. Bush

téléchargement En Europe, la signature l’accord ACTA suscite une vague de protestations sans précédent, en particulier dans les pays ex-communistes. C'est la liberté de télécharger qui est en jeu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...